Géographie nostalgique

À chacune des collections annuelles de Reliefs correspond une série de cartes géographiques anciennes éditées au format poster. Avec une carte au recto et son histoire au verso, la collection Géographie nostalgique répond à la rubrique du même nom située dans les premières pages de la revue. Ces trésors de la cartographie, issus des quatre coins du monde sont imprimées sur des papiers haut de gamme. Les cartes Géographie nostalgique sont distribuées dans un élégant fourreau.
Collection Altitudes

La nature en haute montagne

Cette chromolithographie, issue du Geographical portfolio, publié en 1893 par le célèbre éditeur américain Levi Walter Yaggy et destiné à un public scolaire, représente les principaux sommets du globe, volcans ou montagnes, classés par continent avec, sur leur flanc, une végétation caractéristique et quelques villes représentatives de chaque degré d’altitude. Les couleurs vives, fruit de ce procédé d’impression lithographique à quatre pierres, et les proportions irréelles baignent l’ensemble dans une atmosphère féerique, qui donne tout son caractère à ce diagramme éducatif et en fait un des fleurons du genre.

Carte

Format plié 19 x 33 cm
Format déplié 95 x 66 cm
Une carte au recto,
son histoire au verso.

17 €

L’Italie depuis les Alpes

Cette vue panoramique de l’Italie, issue d’un atlas à but didactique paru à Milan en 1853, offre une perspective rare sur la péninsule. Représentée à hauteur d’oiseau, la botte italienne se dévoile aux regards de manière inattendue avec au premier plan, les Alpes et au loin, la Sicile et les côtes africaines. La perspective et le style saisissant mettent en valeur les reliefs de la péninsule, le massif alpin, ses sommets et ses lacs, mais aussi les Apennins, qui apparaissent sous la forme d’un arc montagneux qui semble serpenter et courir jusqu’à la mer, tel un fleuve.

Carte

Format plié 19 x 33 cm
Format déplié 95 x 66 cm
Une carte au recto,
son histoire au verso.

17 €

Montagnes & Rivières

La planche de géographie physique du célèbre General Atlas of the World de la firme écossaise A & C Black compte parmi les plus beaux spécimens d’un incontournable des atlas du XIXe siècle, le diagramme comparant l’altitude des montagnes et la longueur des fleuves du monde. Produite par une maison réputée pour la précision de son travail, cette carte gravée sur acier et colorée à partir de tons pastels constitue un précieux témoignage de l’état des connaissances scientifiques à une époque où l’Everest n’était pas encore connu comme le plus haut sommet du globe, pas plus que le Nil comme son plus long fleuve.

Carte

Format plié 19 x 33 cm
Format déplié 95 x 66 cm
Une carte au recto,
son histoire au verso.

17 €

Empire Qing

Cette carte monumentale en bleu et or de l’empire des Qing, réalisée par un fonctionnaire chinois au XVIIIe siècle, constitue un magnifique témoignage de la représentation traditionnelle que se faisaient les lettrés chinois de leur pays. Son ambition scientifique — la carte est riche en nombreux détails sur le relief ou les divisions administratives — se double d’une vocation politique : ses couleurs, qui rappellent le style raffiné du temps de l’apogée de la civilisation chinoise, comme ses proportions gigantesques (huit rouleaux), célèbrent la grandeur de l’empire.

Carte

Format plié 19,6 x 28,5 cm
Format déplié 98 x 55,5 cm
Une carte au recto,
son histoire au verso.

17 €
Collection Horizon
Mer

Circumnavigation de Magellan

Le choix d’une projection polaire pour cette carte met en valeur la longueur et l’ampleur de l’expédition menée par Magellan tout autour de la Terre : sur les cinq navires embarquant 237 hommes et contournant l’Amérique du Sud pour rejoindre l’Océan Pacifique, seule la nef Victoria revint à bon port le 6 septembre 1522 avec 18 hommes à bord et 533 quintaux de clous de girofle. Ce premier tour du monde en navigation fut réalisé en 1080 jours.

Carte

Format plié 18 x 30 cm
Format déplié 90 x 60 cm
Une carte au recto,
son histoire au verso.

17 €

Ceylan

Fort du succès remporté par ses cartes illustrées du métro londonien, Leslie MacDonald Gill, surnommé Max Gill, devint pendant l’entre-deux-guerres l’un des cartographes les plus convoités des grandes entreprises. Le foisonnement de détails en tout genre donne à ses cartes un caractère illustratif propice à susciter la curiosité et l’émerveillement de celui qui les observe. Réalisée en 1933 pour le Ceylon Tea Center, cette planche représente les thés et autres industries implantées sur l’île de Ceylan. Gaie et colorée, elle est sertie d’une multitude de plantes et d’animaux exotiques.

Carte

Format plié 19,6 x 30,8 cm
Format déplié 61,7 x 98 cm
Une carte au recto,
son histoire au verso.

17 €
Ciel

Creatio Universi

Creatio Universi retrace l’histoire des conceptions cosmologiques qui ont marqué la pensée scientifique occidentale. Diagrammes, sphères armillaires et figures ornent cette gravure lumineuse, témoignage scintillant des dernières lueurs de l’art baroque au XVIIIe siècle.

Carte

Format plié 16,3 x 25 cm
Format déplié 65 x 50 cm
Une carte au recto,
son histoire au verso.

17 €

« De la Physique augmenter la beauté
Quoy que si fort en beauté elle abonde ;
C’est ce que fit l’Autheur de ce Traité
Qui l’eut rendu fameux par tout le Monde
Si cet Autheur dejà ne l’eut eté.

Pour attirer l’Amour aussi bien que la Foy
Aux sublimes beautés de nôtre sainte Loy
Scheuchzer leur prete icy la voix de la Nature ;
Et son sçavoir guidant un habile pinçeau
Il sçait par une route aussi neuve que sur
Pour les divins Écrits donner un goût nouveau. »

Gabriel Seigneux, Épigramme des Physica Sacra

Planisphaerium Coeleste

Le Planisphærium cœleste est une somptueuse carte sur laquelle se côtoient de multiples illustrations à dessein scientifique aussi bien que décoratif : aux côtés de diagrammes et schémas cosmologiques retraçant l’histoire de l’astronomie se déploie l’imagerie foisonnante et insolite du fabuleux bestiaire des constellations.

Carte

Format plié 16,3 x 28 cm
Format déplié 81,7 x 56 cm
Une carte au recto,
son histoire au verso.

17 €
« Pour qui veut étudier l’astronomie, une certaine connaissance des étoiles principales de l’univers est primordiale ; et parmi ces luminaires, ceux qui sont situés dans le voisinage immédiat de l’écliptique doivent faire l’objet d’une attention particulière, puisque c’est à l’intérieur ou près de ce cercle que le Soleil, la Lune et les planètes gravitent incessamment. C’est cependant surtout pour le marin que cette connaissance est nécessaire, lui qui, voyageant à travers l’océan vaste et sans chemins, doit savoir saisir toutes les opportunités que les étoiles lui offrent d’évaluer la position de son navire. Ainsi, pour lui, cette carte des étoiles du zodiaque est tout particulièrement recommandée : grâce à elle, il pourra facilement retrouver, dans les cieux, ces astres que l’on utilise pour connaître la longitude, et ceux qu’il convient d’observer pour déterminer l’heure et la latitude… »
J.W. Norie, Explanation and use of the Planisphærium cœleste
Collection Explorer les Dernières Frontières

Carta Marina

Chef-d’œuvre de la cartographie vénitienne du XVIe siècle, la Carta Marina constitue l’une des premières représentations précises de la mer Baltique et des terres qui lui sont limitrophes, depuis la péninsule scandinave jusqu’à l’Islande.
Surtout, elle est l’illustration d’un territoire autant que d’un imaginaire, et la géographie avérée y côtoie les créatures fantastiques, les contrées légendaires et les scènes épiques.

Carte

Format plié 16,6 x 22,5 cm
Format déplié 67,5 x 50 cm
Une carte au recto,
son histoire au verso.

17 €

« L’île s’étend du nord au sud sur une longueur de cent milles allemands. Dans sa majeure partie, elle est montagneuse et n’est pas cultivée, en particulier dans les régions septentrionales à cause de la violence redoutable du vent du Nord, le Circius, qui empêche même les buissons de pousser. L’île mérite d’être mentionnée pour ses phénomènes merveilleux. Il existe entre autres une montagne ou un promontoire qu’un feu continuel fait rougeoyer comme l’Etna et dont on dit qu’il est une punition et un lieu de purification pour les âmes corrompues. »

Olaus Magnus

Tabula Rogeriana

La Tabula Rogeriana resta pendant près de trois siècles la carte du monde la plus précise jamais réalisée et constitue aujourd’hui un témoignage rare du monde tel que les savants médiévaux se le représentaient : inversion des pôles, archipels d’îles fantaisistes et littoraux aux étranges contours.

Carte

Format plié 16,3 x 22,5 cm
Format déplié 98 x 45,5 cm
Une carte au recto,
son histoire au verso.

17 €
« La terre est essentiellement ronde, mais non point d’une rotondité parfaite, puisqu’il y a des élévations et des bas-fonds, et que les eaux coulent des unes aux autres. La mer Océane entoure la moitié du globe sans interruption comme une zone circulaire, en sorte qu’il n’en apparaît qu’une moitié, comme si c’était, par exemple, un œuf plongé dans de l’eau laquelle serait contenue dans une coupe : c’est ainsi que la moitié de la terre est plongée dans la mer. La mer est elle-même entourée d’air, et l’air éprouve les attractions et les répulsions dont nous venons de parler. »
Al Idrissi