Kikuji Kawada

By |

Kikuji Kawada, né en 1933 à Tsuchiura, au Japon, est internationalement reconnu pour son œuvre chargée de poésie, qui cherche à saisir dans les transformations du ciel les traces de l’histoire du Japon d’après-guerre. Co-fondateur (en 1959) de la coopérative VIVO, qui influença en profondeur la photographie japonaise des années 1960 et 1970. En 1996, il a reçu le prestigieux prix de la Société photographique du Japon.

Takashi Arai

By |

Takashi Arai, né en 1978, vit à Kawasaki. D’abord étudiant en biologie, il rencontre la photographie à travers un ancien procédé, le daguerréotype (1835), qui lui permet d’explorer les problématiques liées à l’ère nucléaire : membre depuis 2016 de l’Atomic Photographers Guild, il rend visible la réalité fragmentée des événements du passé, du premier essai d’une arme nucléaire à Trinity (Nouveau-Mexique), à la catas- trophe de Fukushima en mars 2011. Son travail est exposé dans diverses collections muséales aux États-Unis, en Europe et au Japon, et a été récompensé par plusieurs prix, tels que le Prix Source-Cord (2014) et le prix de la Société photographique du Japon (2016). Son premier court-métrage intitulé Oshira Kagami: The Mirror of the Oshira Deity lui a valu le Prix du meilleur court-métrage du Festival international du film de Salerne, en Italie.

Lili Tae

By |

Lili Tae, illustratrice basée à Bangkok, en Thaïlande, a participé à divers événements et expositions, notamment une exposition solo à Irorimura à Osaka, au Japon, et a été sélectionnée comme l’une des artistes thaïlandaises à exposer à Unknown Asia. S’inspirant de son subconscient et des images qui apparaissent dans ses rêves, elle transfère ses expériences sur le papier par des traits doux et des couleurs apaisantes mais vibrantes.

Adeline Schöne

By |

Adeline Schöne, née à Nancy, est une aoutienne, graphiste repentie et botaniste d’apparte- ment, à Berlin, puis à Londres et enfin à Paris. Elle a d’abord travaillé dans l’édition (Gestalten) avant de décider de se consacrer au dessin. Illustratrice autodi- dacte, elle aime dessiner des gens qui se frôlent, des intérieurs vides et des paysages troublants. Dans son travail personnel, elle explore l’intime, l’identité et la mémoire. Quand elle ne travaille pas pour la presse (XXI, La Septième Obsession, Le Correspondant) ou pour le domaine culturel, elle se consacre a son grand projet secret de bande dessinée. En douceur.

Simon Prades

By |

Simon Prades, né en 1985 dans une famille allemande- espagnole, vit à Saarbrücken, en Allemagne. Il collabore régulièrement avec des journaux ou des revues comme The  New-York Times, The Guardian, Greenpeace Magazin, Geo ou Nature, des maisons d’édition comme Penguin Random House, mais travaille aussi dans les domaines de la publicité et du cinéma. Son style organique, inspiré par la nature et la végétation, est nourri de différentes techniques, allant du dessin au crayon et à l’encre à la coloration numérique.

Charles Stépanoff

By |

Charles Stépanoff a étudié la philosophie et les lettres à l’École normale supérieure avant de se tourner vers l’anthro- pologie. En 2007, il a soutenu une thèse sur le chamanisme chez les Touvas, à l’École pratique des hautes études où il occupe depuis 2008 la chaire « Religions de l’Asie septentrio- nale et de l’Arctique ». Ses thèmes de recherche actuels sont le rapport aux animaux et au monde naturel, mais aussi les pratiques rituelles. Il est notamment l’auteur de Voyager dans l’invisible. Techniques chamaniques de l’imagination (La Découverte, 2019), préfacé par Philippe Descola.

Marc-André Selosse

By |

Marc-André Selosse est biologiste, botaniste et mycologue. Diplômé de l’École normale supérieure et de l’École nationale des eaux et forêts, il travaille sur l’interaction mycorhizienne entre les racines des plantes et les champignons du sol. Professeur au Muséum national d’histoire naturelle de Paris, il est éditeur de revues scientifiques comme New Phytologist ou Symbiosis, et est l’auteur de plusieurs ouvrages comme dont Petites histoires naturelles. Chroniques de la Terre au carré (Actes Sud / France Inter, 2021).

Sabrina Krief

By |

Sabrina Krief est vétérinaire et primatologue, spécialiste d’écologie comportementale et de zoopharmacognosie chez les chimpanzés. Professeure au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) et dans l’umr d’éco-anthropologie basée au Musée de l’Homme, elle étudie les grands singes et l’impact néfaste de l’activité humaine sur leurs modes de vie et leurs habitats. Elle travaille activement à sensibiliser l’opinion publique par de nombreux projets de préservation et des publications telles que les Chimpanzés des monts de la Lune (MNHN/Belin, 2014) et les Secrets de l’intelligence animale (Larousse, 2017).

Ernst Zürcher

By |

Ernst Zürcher est ingénieur forestier, docteur en sciences naturelles, professeur et chercheur en sciences du bois dans de prestigieuses universités suisses. Il étudie
plus particulièrement les structures temporelles des arbres (la chronobiologie). Il est l’auteur de nombreux articles scientifiques et d’un livre très remarqué, Les Arbres, entre visible et invisible (Actes Sud, 2016).

Hélène Tordjman

By |

Hélène Tordjman est économiste, maîtresse de conférences à l’université Sorbonne Paris- Nord et membre du Centre de recherche en économie de Paris Nord (CEPN, UMR-CNRS). Elle a été chercheuse associée au Centre de recherche en épistémologie appliquée (CREA) de l’École polytechnique, de 1995 à 1999. Dans son ouvrage La Croissance verte contre la nature (La Découverte, 2021), elle interroge les ressorts idéologique, technique et économique du nouveau capitalisme vert, et critique la marchandisation de la nature et des enjeux écologiques.

Francis Martin

By |

Francis Martin, docteur en physiologie végétale, micro- biologiste et mycologue, travaille au sein de l’unité de recherche Interactions arbres/micro- organismes (INRAE, université de Lorraine). Reconnu comme l’un des grands spécialistes mondiaux de la forêt, il mène depuis les années 1980 des études pionnières sur les interactions symbiotiques entre les champignons et les arbres. Directeur scientifique du laboratoire d’excellence Advanced Research on the Biology and Ecology of Forests (arbre) depuis 2012, il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont Sous la forêt : pour survivre, il faut des alliés (Humensciences, 2019).

Thierry Gauquelin

By |

Thierry Gauquelin est professeur émérite à l’université d’Aix- Marseille et membre de l’Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale (Imbe). Il s’intéresse depuis plus de quarante ans à la biodiversité et au fonctionnement des écosystèmes forestiers, notamment méditerranéens et montagnards. Il est l’auteur Des arbres et des forêts. Dictionnaire pour mieux comprendre ces fabuleux organismes vivants (L’Harmattan, 2021).

©2020 Reliefs Éditions.