Nastassja Martin

By |

Nastassja Martin est une anthropologue spécialiste des populations du Grand Nord. Élève de l’anthropologue Philippe Descola, elle étudie l’animisme confronté à la modernité auprès des Gwich’in, chasseurs-cueilleurs-pêcheurs de l’Alaska, expérience qui lui inspire Les Âmes sauvages (LaDécouverte, 2016). En août 2015, alors qu’elle réalise une étude sur les Évènes du nord de la Sibérie, elle est attaquée et gravement blessée par un ours, dont elle tire un second livre imprégné d’animisme, Croire aux fauves (Verticales, 2019).

Vinciane Despret

By |

Vinciane Despret, philosophe des sciences et psychologue, enseigne à l’université de Liège. Inspirée par les travaux d’Isabelle Stengers et de Bruno Latour, elle est considérée comme l’une des pionnières des études animalistes. Passionnée par l’éthologie animale, elle a écrit de nombreux ouvrages, dont Naissance d’une théorie éthologique : la danse du cratérope écaillé (Cnet, 1996), Quand le loup habitera avec l’agneau (Le Seuil, 2002), Bêtes et hommes (Gallimard, 2007, titre de l’exposition éponyme à la Villette), Être bête (Actes Sud, 2007), Que diraient les animaux si on leur posait les bonnes questions ? (La Découverte, 2012), Habiter en oiseau (Actes Sud, 2019).

Maxime Mouysset

By |

Maxime Mouysset, diplômé des Arts décoratifs de Strasbourg en section graphisme travaille actuellement à Paris. Il collabore régulièrement avec la presse française et internationale. Grand amateur de sport, il n’hésite pas à puiser son inspirations dans les cadrages et le dynamisme des différentes disciplines. Très intéressé également par le travail des directeurs de la photographie, il capture et conserve des extraits de films qu’il réinterprète par la suite. À côté de cela, il expérimente dans l’animation, la typographie et la peinture murale.

Benoît Lamare

By |

Benoît Lamare, ancien libraire BD parisien reconverti en illustrateur autodidacte et auteur de bandes dessinées, notamment pour Fluide Glacial, est également portraitiste presse pour différentes revues engagées telles que Socialter, Ballast ou encore La Revue Dessinée.

Bertrand Guest

By |

Bertrand Guest est Maître de conférences à l’université d’Angers, où il enseigne la littérature générale et comparée. Ses recherches portent sur l’écriture essayiste de l’espace depuis le XIXe siècle, les liens entre littérature, sciences et politique ainsi que l’écologie culturelle. Il est l’auteur de Révolutions dans le cosmos. Essais de libération géographique: Humboldt, Thoreau, Reclus (Paris, Classiques Garnier, 2017).

Baptiste Morizot

By |

Baptiste Morizot est philosophe et maître de conférences à l’université d’Aix-Marseille. Diplômé de l’ENS de Lyon, il soutient en 2011 une thèse sur le hasard dans l’œuvre de Gilbert Simondon. Sa pensée du vivant se nourrit d’une expérience pratique du pistage des loups et de ses échanges avec biologistes et éthologues. En 2017, le prix François Sommer récompense Les Diplomates (Wildproject, 2016), dans lequel il propose de fonder un nouveau mode de relation à la nature, celui de la « diplomatie ». Il prolonge aujourd’hui ce travail entre terrain, enseignement et écriture, avec Manières d’être vivant (Actes Sud, 2020)

Valérie Chansigaud

By |

Valérie Chansigaud étudie l’histoire des relations entre l’espèce humaine et la nature. Conjuguant histoire des sciences, histoire culturelle et histoire environnementale, ses travaux portent sur l’impact de l’homme sur son environnement, sur la sensibilité culturelle aux questions environnementales et sur le parallèle entre domination humaine sur la nature et sur l’homme.

Stéphane Oiry

By |

Stéphane Oiry est dessinateur de bande dessinée. Il enseigne l’illustration à l’école de Condé, à Paris. Après des études d’architecture à Strasbourg, il décide de s’orienter vers l’illustration et la bande dessinée. Il travaille pour le dessin animé (La MoucheLa Famille Bordemer), la presse (L’Obs, L’Express, Le ParisienLe Monde, XXI), et l’édition jeunesse. En 2004, il fonde le magazine Capsule Cosmique dont il devient rédacteur en chef adjoint. St.phane Oiry a été nominé quatre fois au Festival d’Angoulême pour Les passe-murailles, tomes 1 & 2, Une vie sans Barjot et Maggy Garrisson.

Marie-Monique Robin

By |

Marie-Monique Robin est journaliste d’investigation, réalisatrice et écrivaine. Elle a étudié les sciences politiques à l’université de la Sarre, en Allemagne, et est diplômée du centre universitaire d’enseignement du journalisme de l’université de Strasbourg. En trente ans de carrière, elle a réalisé de nombreux documentaires informés et percutants qui ont marqué les consciences, comme Voleurs d’yeux (1995), pour lequel elle a reçu le prix Albert-Londres, Escadrons de la mort, L’École française (2003) et Le Monde selon Monsanto (2008).

Valérie Masson-Delmotte

By |

Valérie Masson-Delmotte est paléoclimatologue, et dirige actuellement la recherche au Commissariat à l’Énergie atomique et aux Énergies alternatives (CEA) et au Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Son étude des climats passés et futurs en font une spécialiste du réchauffement climatique. Elle a été à l’avant-garde de la lutte contre les climato-sceptiques avec son « appel des Quatre-cents » en 2010. Lancé avec d’autres climatologues, il visait à faire prendre conscience aux hommes politiques et aux scientifiques climatosceptiques de la réalité du réchauffement climatique. Son travail de sensibilisation passe aussi par la publication de nombreux ouvrages de vulgarisation.

Fabrice Nicolino

By |

Fabrice Nicolino est journaliste. Il travaille notamment auprès de Géo, Le Canard enchaîné, Télérama, Charlie Hebdo et est chroniqueur pour La Croix. Son engagement politique du côté de la gauche anti-libérale et écologiste commence avec sa participation au lancement de la revue Politis en 1990. Il est l’auteur d’un blog écologiste, Planète sans visa, et a créé sa propre association écologiste, « Nous voulons des coquelicots ». Il est également le fondateur, avec Dominique Lang, des Cahiers de Saint-Lambert (Ensemble face à la crise écologique). Ses livres se concentrent sur de grands enjeux actuels : les pesticides, les biocarburants, la production de viande.

Hilda Flavia Nakabuye

By |

Hilda Flavia Nakabuye, étudiante en économie, est le visage de l’écologie en Ouganda, pays très affecté par les catastrophes naturelles, et l’une des principales figures de l’écologie africaine. S’inspirant de Greta Thunberg, elle participe chaque semaine à Kampala aux Fridays for Future (Vendredis pour le futur). En 2018, elle a milité pour la campagne Green Climate, visant à nettoyer les lacs et rivières du pays.

Gilles Ramstein

By |

Gilles Ramstein est paléoclimatologue. Directeur de recherche au CEA, il étudie aussi dans le cadre du CNRS les vents, les moussons et les grands phénomènes climatiques qui ont défini le visage actuel de la Terre. Passionné par les temps très anciens où les hominidés ne se déplaçaient pas encore sur les continents, il narre avec enthousiasme les époques où ni photographies ni fossiles ne pouvaient témoigner.

Claire Nouvian

By |

Journaliste, productrice et réalisatrice de documentaires de formation, Claire Nouvian est la fondatrice de l’association BLOOM, qui a pour but de sensibiliser le grand public à la protection des écosystèmes marins. En 2007, elle a été la commissaire de l’exposition Abysses du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris. Elle a été élue « Femme en Or de l’environnement » en 2012, a reçu l’Ordre national du Mérite en 2013 et le Prix Goldman pour l’environnement en 2018.

Roberto Epple

By |

Roberto Epple est un hydrobiologiste suisse et président fondateur du European Rivers Network (ERN), une ONG consacrée à la préservation et la gestion durable des fleuves et rivières, et de leurs écosystèmes, avec un fort travail de sensibilisation des populations depuis 1994. Dès les années 1970, il a organisé des campagnes contre la construction de centrales électriques dans les Alpes, et a attiré l’attention du public avec son documentaire Resistance on the River (1987), contre la construction d’une centrale sur le Danube. Il a également coordonné le mouvement SOS Loire Vivante qui a empêché la construction de quatre barrages sur le dernier grand fleuve sauvage d’Europe.

Elisabeth Schneiter

By |

Élisabeth Schneiter est journaliste chez Reporterre, spécialisée dans les atteintes aux libertés dans le monde et l’actualité internationale, après avoir créé et dirigé Qui-vive !, magazine sur la langue française, et Rendez-vous en France, sur l’actualité culturelle et scientifique, et avoir longtemps travaillé comme journaliste indépendante, auprès des grands quotidiens français (Le Monde, Le Figaro…). En 2018, elle a publié aux Éditions du Seuil Les Héros de l’environnement, qui retrace le parcours des activistes écologiques qui luttent contre les atteintes à l’environnement, et le payent parfois de leur vie…

Charles Hervé-Gruyer

By |

Charles Hervé-Gruyer est aujourd’hui maraîcher, arboriculteur, éleveur et pédagogue permaculturel. Il a d’abord été éducateur spécialisé, emmenant à travers le monde des enfants à bord du voilier Fleur de Lampaul, pour des expéditions humaines et scientifiques dont il a tiré de nombreux livres et films. Il a ensuite été thérapeute, avant d’acquérir en 2003 la Ferme du Bec Hellouin avec sa femme Perrine, et de la transformer en exploitation biologique et en école de permaculture, lieu de recherche et de formation autour des méthodes de cultures naturelles.

Catherine Larrère

By |

Catherine Larrère est philosophe et professeure de philosophie émérite à l’Université Paris I – Panthéon Sorbonne. Spécialiste de la pensée de Montesquieu, elle est considérée en France comme l’une des pionnières de l’éthique et de la philosophie environnementale, à travers de nombreux ouvrages, dont plusieurs coécrits avec son mari, l’agronome et sociologue Raphaël Larrère : Du bon usage de la nature : pour une philosophie de l’environnement (Aubier, 1997), Les Inégalités environnementales (PUF, 2017), Penser l’anthropocène (Les Presses de Sciences Po, 2018)… Elle a également été présidente de la Fondation de l’Écologie Politique entre 2013 et 2016.

Patrick Leger

By |

Patrick Leger a contribué à de nombreux projets éditoriaux, publicitaires et d’animation depuis le début de sa carrière d’illustrateur en 2007. Il a notamment collaboré avec le New York Times, le New Yorker, Newsweek, The Atlantic Monthly ou GQ. Il réside actuellement à Brooklyn, New York, où il a établi son studio sur l’East River.

 

Gilles Clément

By |

Gilles Clément est jardinier-paysagiste et théoricien de renommée internationale, titulaire de la chaire de Création artistique au Collège de France de 2011 à 2012, et professeur émérite à l’École Nationale Supérieure du Paysage (ENSP) à Versailles. Ses réalisations incluent notamment le jardin du Quai Branly et le parc André Citroën à Paris, le parc Henri Matisse à Lille, les jardins du Roi à Blois ou encore les jardins de Valloires. Grand Prix du paysage en 1998, il a été commissaire de l’exposition Le Jardin planétaire à la Grande Halle de la Villette en 1999. Botaniste, grand voyageur et écologiste engagé, ses écrits à la fois théoriques et littéraires comme Thomas et le Voyageur : Esquisse du jardin planétaire (Albin Michel, 1997) l’ont fait connaître du grand public.

Christophe Brun

By |

Christophe Brun est historien de la géographie et de la cartographie des XVIIIe et XIXe siècles. Ancien élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, agrégé d’histoire, il a enseigné aux universités de Caen, de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Marne-la-Vallée, ainsi qu’au Collège Royal de Rabat et à Sciences-Po Paris. Il est actuellement professeur d’histoire-géographie au lycée de Cachan. Depuis 2011, il consacre ses recherches à la pléthorique tribu des Reclus et a édité une anthologie : Élisée Reclus, Les Grands Textes, publiée chez Flammarion en 2014.

Jean-Paul Maréchal

By |

Jean-Paul Maréchal est maître de conférences en science économique à l’Université Paris Sud, chercheur au CEI (Collège d’études interdisciplinaires-Université Paris Sud) et chercheur associé à l’équipe Asies de l’INALCO. Ses domaines de recherche sont l’économie de l’environnement, le développement durable, l’économie du climat et l’économie politique internationale. Il est l’auteur de Chine / USA. Le climat en jeu (Choiseul, 2011), et a dirigé La Chine face au mur de l’environnement ? publié aux éditions du CNRS en 2017.

Jean-Daniel Collomb

By |

Jean-Daniel Collomb est maître de conférences en civilisation américaine à l’Université Jean Moulin (Lyon 3). Ses recherches portent sur les questions environnementales aux États-Unis. Il est l’auteur de John Muir, écologie et parcs nationaux en 2013 et d’Une histoire de la radicalité environnementale aux États-Unis en 2018 (Presses Universitaires de Bordeaux). Il a aussi consacré plusieurs articles aux relations antagonistes entre la droite américaine et le mouvement environnementaliste depuis les années 1980.

Catherine Chabaud

By |

Catherine Chabaud est journaliste et navigatrice. Investie dans les thématiques de l’environnement et du développement durable, elle est la première femme à réaliser un tour du monde à la voile en solitaire, en course et sans escales. Elle a en tout à son actif quatorze traversées de l’Atlantique – dont quatre en solitaire– et deux tours du monde en solitaire sans escale. De 2010 à 2015, elle siège au Conseil économique, social et environnemental, où elle a été rapporteur d’un « avis sur les matériaux biosourcés » et d’un « avis sur les Océans ». Elle est ensuite nommée déléguée à la mer et au littoral au sein du ministère de l’Écologie, de février 2016 à novembre 2017. Co-fondatrice de la Fondation de la mer, de la plateforme Océan et climat et de l’association Innovations bleues, elle a également été membre de l’Agence des aires marines protégées.

Valérie Cabanes

By |

Valérie Cabanes est juriste en droit international. Spécialiste des droits de l’Homme et du droit humanitaire, elle est particulièrement impliquée dans le mouvement de reconnaissance des droits de la nature. Elle a ainsi publié deux ouvrages de référence sur le sujet – Un Nouveau Droit pour la Terre, pour en finir avec l’écocide (Seuil, 2016) et Homo Natura, en harmonie avec le vivant (Buchet-Chastel, 2017). En 2013, elle a participé au lancement de l’Initiative citoyenne européenne sur la reconnaissance du crime d’écocide, une revendication devenue mondiale en 2014, et portée par le mouvement End Ecocide on Earth qui plaide pour l’inscription de ce crime dans le droit pénal international. Co-fondatrice de l’ONG « Notre Affaire à tous », elle conseille l’initiative « Harmony with Nature » de l’ONU.

Bernard Amy

By |

Bernard Amy, né en 1940 à  Beyrouth au Liban, est un homme de science, un alpiniste voyageur et un écrivain au long cours. Ingénieur et physicien  de formation, il a terminé sa carrière de chercheur au CNRS dans le domaine situé à l’intersection des sciences cognitives et de l’intelligence artificielle. Membre du Neurocercle, un groupe de réflexion de l’Union Rationaliste à Grenoble, il est également  un montagnard expérimenté. À ce titre, il préside aujourd’hui l’Observatoire des Pratiques de la Montagne et de l’Alpinisme. Passionné de montagne et de voyage, il a visité un grand nombre de massifs de la planète, avec toujours le goût des explorations « by  fair means ». Co-fondateur des revues littéraires Passage et Altitudes, auteur d’ouvrages et d’articles scientifiques, de recueils de  poésie et de livres de littérature de montagne, il conçoit l’investigation scientifique, l’écriture et l’alpinisme de découverte comme une même manière  de satisfaire notre besoin de connaissances.

Paul Watson

By |

Paul Watson est l’une des icônes les plus charismatiques de l’écologie moderne. En 1969 à tout juste 18 ans, il devient le plus jeune cofondateur de Greenpeace. Huit ans plus tard, il fonde Sea Shepherd Conservation Society, organisation internationale de défense du milieu marin, présente aujourd’hui dans plusieurs dizaines de pays. L’objectif premier de l’ONG est de faire appliquer les lois de protection de la vie marine, principalement en haute mer. Partisan de l’écologie profonde, il dénonce nos sociétés anthropocentriques et l’absence de projection des hommes dans le futur.

Tina Birmpili

By |

Tina Birmpili est secrétaire exécutive du Secrétariat de l’ozone du Programme des Nations Unies pour l’environnement. Ancienne ministre grecque de l’environnement, de l’énergie et du changement climatique, elle fut également ambassadrice de la Grèce auprès de l’OCDE, à Paris. Elle est titulaire d’un doctorat de gestion et d’économie de l’environnement de l’Imperial College of Science, Technology and Medicine de Londres.

Jacques-Marie Bardintzeff

By |

Jacques-Marie Bardintzeff est volcanologue, professeur des universités, agrégé et docteur d’État, chercheur associé au CNRS. Il enseigne et poursuit ses recherches à l’université de Paris-Sud Orsay. Ses travaux portent sur les dynamismes éruptifs et les risques naturels associés. Il a expertisé un très grand nombre de volcans actifs tout autour du globe et a publié des centaines d’articles scientifiques et de nombreux ouvrages sur le domaine.

Éric Julien

By |

Éric Julien est géographe et diplômé de sciences politiques. Au cours de l’un de ses voyages au coeur de la Colombie, il est sauvé d’un oedème pulmonaire par les Indiens Kogis dont il explorait le territoire. Depuis, il oeuvre à faire connaître ce peuple amérindien en fondant l’ONG « Tchendukua-Ici et Ailleurs » qui lutte également pour la préservation de la biodiversité des régions d’Amérique du Sud.

Trinh Xuan Thuan

By |

Trinh Xuan Thuan est un astrophysicien américain, professeur d’astronomie à l’université de Virginie et chercheur à l’Institut d’astrophysique de Paris. Francophone, d’origine vietnamienne, il est l’auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation en français sur l’univers et les questions philosophiques qu’il pose, dont La Plénitude du vide (Albin Michel, 2016).

©2020 Reliefs Éditions.