Stephen Gill

Stephen Gill est un photographe conceptuel anglais, désormais installé en Suède. Initié par son père à la photographie et fasciné par les animaux, il travaille d’abord pour des magazines britanniques. Il commence à publier ses premiers livres de photographies en 2004, reçoit de plus en plus de prix de photographie et peut alors débuter ses expositions en solo. En 2005, il crée sa propre maison d’édition, Nobody Books. De documentaire, sa photographie est devenue expérimentale. Il a publié de nombreux livres présentant ses étonnants projets, dont Talking to Ants (Parler aux fourmis) et The Pillar, sorti en 2019.

Frank Gohlke

Frank Gohlke est photographe. Originaire du Texas, il est actuellement professeur de photographie au College of Fine Arts, à l’université d’Arizona. Dès le début de sa carrière, il s’oriente vers la photographie de paysages, parcourant le centre agricole des États-Unis pour photographier des silos à grains. Plus tard, il documente le passage d’une tornade dans sa ville natale au Texas en 1979, ou encore l’éruption du mont Saint Helens en 1981. Réfléchissant sur l’usage de l’espace et sa perception par l’Homme, il ajoute toujours une démarche de chercheur à ses travaux. Il a reçu, entre autres, deux bourses Gugenheim, et plusieurs de ses oeuvres sont exposées au Met, au MoMa et à l’Art Institute of Chicago.

Nina Torr

Nina Torr est artiste et illustratrice, installée à Pretoria (Afrique du Sud). Après son Bachelor in Fine Arts à la Parsons School of Design de New York, elle est rentrée en Afrique du Sud pour perfectionner sa pratique. Elle y a participé à nombre d’expositions et est chargée de cours d’illustration. Son travail explore les paysages mentaux de personnages qui voyagent à leur manière. Ses images s’inscrivent dans des narrations ouvertes, explorant des idées au-delà des mots.

Emma Roulette

Emma Roulette est illustratrice et dessinatrice de bande dessinée, et vit actuellement entre Barcelone et Bologne. Elle est originaire de Floride où elle a étudié l’entomologie et l’espagnol. Illustratrice scientifique, elle a travaillé dans divers laboratoires d’entomologie sur les abeilles, les mites, les papillons et les araignées. Ses dessins parlent de politiques environnementales, d’anthropologie et de justice sociale. En résidence à Angoulême, elle a terminé en 2019 un album sur le champignon Cordyceps, capable d’altérer le comportement des fourmis.

Stéphane Oiry

Stéphane Oiry est dessinateur de bande dessinée. Il enseigne l'illustration à l'école de Condé, à Paris. Après des études d'architecture à Strasbourg, il décide de s'orienter vers l'illustration et la bande dessinée. Il travaille pour le dessin animé (La MoucheLa Famille Bordemer), la presse (L’Obs, L’Express, Le ParisienLe Monde, XXI), et l'édition jeunesse. En 2004, il fonde le magazine Capsule Cosmique dont il devient rédacteur en chef adjoint. St.phane Oiry a été nominé quatre fois au Festival d'Angoulême pour Les passe-murailles, tomes 1 & 2, Une vie sans Barjot et Maggy Garrisson.

Floor van het Nederend

Floor van het Nederend est illustrateur autodidacte, et vit à Amsterdam. Son art mêle bandes dessinées underground, flyers punk et larges emprunts à l’art moderne, dans un style cru, sombre, essentiellement travaillé à l’encre noire. Ses thèmes de prédilection sont le caractère indomptable de la nature tel qu’il se manifeste dans les plantes, les arbres et les montagnes, mais aussi l’urbanisation et la science-fiction.

Marie-Monique Robin

Marie-Monique Robin est journaliste d’investigation, réalisatrice et écrivaine. Elle a étudié les sciences politiques à l’université de la Sarre, en Allemagne, et est diplômée du centre universitaire d’enseignement du journalisme de l’université de Strasbourg. En trente ans de carrière, elle a réalisé de nombreux documentaires informés et percutants qui ont marqué les consciences, comme Voleurs d’yeux (1995), pour lequel elle a reçu le prix Albert-Londres, Escadrons de la mort, L’École française (2003) et Le Monde selon Monsanto (2008).

Valérie Masson-Delmotte

Valérie Masson-Delmotte est paléoclimatologue, et dirige actuellement la recherche au Commissariat à l’Énergie atomique et aux Énergies alternatives (CEA) et au Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Son étude des climats passés et futurs en font une spécialiste du réchauffement climatique. Elle a été à l’avant-garde de la lutte contre les climato-sceptiques avec son « appel des Quatre-cents » en 2010. Lancé avec d’autres climatologues, il visait à faire prendre conscience aux hommes politiques et aux scientifiques climatosceptiques de la réalité du réchauffement climatique. Son travail de sensibilisation passe aussi par la publication de nombreux ouvrages de vulgarisation.

Laurent Touchart

Laurent Touchart est limnologue. Il est actuellement professeur à l’université d’Orléans. Après une formation d’océanographe, il fait un doctorat en Russie sur le lac Baïkal. Tout en enseignant à Limoges puis Orléans, il a rendu des expertises à la Fédération des Parcs Nationaux de France. Fondateur de sa propre association, l’AIGLE (Association à intérêt géographique, limnologique et environnemental), il a initié en France la «géographie limnologique», attirant l’attention des savants sur les lacs et les étangs.

Christian Seignobos

Christian Seignobos est géographe et directeur de recherche émérite à l’Institut de recherche pour le développement (IRD). Il s’est spécialisé dans l’étude géopolitique de l’Afrique centrale. Il a rendu plusieurs expertises sur les agissements de Boko Haram dans la région du lac Tchad dans des revues de géographie (« La région du lac Tchad sous l’hypothèque Boko Haram », dans le n°172 d’Hérodote, Géopolitique du Sahel et du Sahara) et lors de colloques. Il nourrit ses études géographiques de connaissances historiques, anthropologiques et de ses portraits et croquis. On trouvera un aperçu de ses talents dans Des mondes oubliés, carnets d’Afrique (2017).

Fabrice Nicolino

Fabrice Nicolino est journaliste. Il travaille notamment auprès de Géo, Le Canard enchaîné, Télérama, Charlie Hebdo et est chroniqueur pour La Croix. Son engagement politique du côté de la gauche anti-libérale et écologiste commence avec sa participation au lancement de la revue Politis en 1990. Il est l’auteur d’un blog écologiste, Planète sans visa, et a créé sa propre association écologiste, « Nous voulons des coquelicots ». Il est également le fondateur, avec Dominique Lang, des Cahiers de Saint-Lambert (Ensemble face à la crise écologique). Ses livres se concentrent sur de grands enjeux actuels : les pesticides, les biocarburants, la production de viande.

Hilda Flavia Nakabuye

Hilda Flavia Nakabuye, étudiante en économie, est le visage de l’écologie en Ouganda, pays très affecté par les catastrophes naturelles, et l’une des principales figures de l’écologie africaine. S’inspirant de Greta Thunberg, elle participe chaque semaine à Kampala aux Fridays for Future (Vendredis pour le futur). En 2018, elle a milité pour la campagne Green Climate, visant à nettoyer les lacs et rivières du pays.

Michel Meybeck

Michel Meybeck est directeur de recherches émérite au CNRS. Il participe à une unité de recherche sur les hydrosystèmes (UMR METIS 7619). S’il s’est spécialisé dans la limnologie, et plus particulièrement dans l’étude du lac Pavin et des risques de son dégazage, les fleuves entrent aussi dans son champ d’études. Il donne régulièrement des conférences à l’École normale supérieure sur les résultats de ses recherches.

Luce Lebart

Luce Lebart est historienne de la photographie, commissaire d’expositions et correspondante française pour la collection Archive of Modern Conflict. Parmi ses derniers livres figurent Inventions 1915-1938 (Les archives du CNRS, 2019), Gold and Silver (RVB -Books, 2018), Les Grands Photographes du XXe siècle (Larousse, 2017), les Silences d’Atget (Textuel, 2016). Entre 2012 et aujourd'hui, elle a dirigé une vingtaine d'expositions de photographies historiques dans des festivals et musées en France et à l'étranger.

Didier Gascuel

Didier Gascuel est professeur en écologie marine à Agrocampus Ouest à Rennes. Ses travaux de recherche portent sur le fonctionnement des écosystèmes marins, les conséquences de la pêche à outrance et l’exploitation durable des ressources halieutiques en Europe et en Afrique de l’Ouest. Spécialiste reconnu de l’approche écosystémique de la gestion des pêches, il est membre du Conseil scientifique d’Ifremer et du Conseil scientifique des pêches de l’Union européenne. Il a une longue pratique de la vulgarisation scientifique.

Cyrille P. Coutansais

Cyrille P. Coutansais est directeur de recherche du Centre d’études stratégiques de la Marine. Aux éditions du CNRS, il est l’auteur des ouvrages L’Empire des mers, atlas historique de la France maritime, ainsi que d’un Atlas des empires maritimes dans lequel il examine le rôle des thalassocraties au fil de l’histoire. En 2017, il publie Les hommes et la mer, qui a reçu le prix Jules Girard 2018 de la Société de Géographie.

Josselin Facon

Josselin Facon est un réalisateur et illustrateur français. À la fin de ses études à l’EMCA, il rejoint le studio d’animation MIYU productions. Il y réalise le film Plein été, sélectionné dans plus de cinquante festivals, dont le festival international du film d’animation d’Annecy, et il reçoit en 2017 le prix qualité CNC. Depuis, il travaille sur des films et des illustrations de commande, ainsi que sur le développement d’un prochain film.

Reinhold Messner

Reinhold Messner, né en 1944, est un alpiniste italien, considéré par beaucoup comme l'un des meilleurs du xxe siècle. Grand défenseur du style alpin et pourfendeur du style expédition, il est notamment connu pour avoir réalisé la première ascension de l'Everest sans apport d'oxygène avec Peter Habeler en mai 1978, avant de reproduire cet exploit en solitaire en août 1980. Il est en outre le premier à avoir gravi les quatorze sommets de plus de 8 000 mètres du monde, en octobre 1986, et le deuxième à avoir atteint les points culminants des sept continents, en décembre de la même année. À partir de cette date, il espace ses ascensions et s'adonne pendant vingt ans à la randonnée pédestre de façon intensive, ce qui l'amène à traverser de grandes zones désertiques aux conditions climatiques parfois extrêmes. Son intérêt pour la nature le conduit également à être élu député européen de 1999 à 2004, sous l'étiquette des Verts. Il consacre dès lors l'essentiel de son temps à la création de musées relatifs à l'alpinisme et à la haute montagne, à l'écriture, avec une soixantaine d'ouvrages à son actif, et à des conférences.

Jean Malaurie

Jean Malaurie, né en 1922 à Mayence, en Allemagne, est un ethno-historien, géographe spécialisé en géomorphologie et écrivain français. Il est directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, et est également le directeur et fondateur de la collection Terre Humaine aux éditions Plon.

Laurent Gaudé

Laurent Gaudé, est un écrivain français. Il a obtenu en 2003 le Prix Goncourt des lycéens et le Prix des libraires pour son ouvrage La Mort du roi Tsongor ainsi que, en 2004, le prix Goncourt pour son roman Le Soleil des Scorta.

Patrice Franceschi

Patrice Franceschi est un aventurier et écrivain français. Membre de l'association Écrivain de Marine depuis 2014, il a reçu en 2015 le prix Goncourt de la nouvelle pour son livre Première personne du singulier. Prolifique, il publie presque un ouvrage par an, tels que Dernières nouvelles du futur (Grasset, 2018) et Éthique du samouraï moderne (Grasset, 2019).

Victoire Lallouette

Victoire Lallouette est l'autrice d’une étude sur les collections photographiques en Papouasie-Nouvelle-Guinée du musée du quai Branly - Jacques Chirac.

Éric Canobbio

Éric Canobbio est géographe de formation, spécialiste des questions de développement nordiques et arctiques. Maître de conférences à l’Université Paris VIII, chercheur au laboratoire LADYSS du CNRS dédié à l’étude croisée des dynamiques sociales et de la recomposition des espaces, il a consacré plusieurs ouvrages aux pôles et aux questions géopolitiques et stratégiques que ces régions soulèvent.  

Thierry Backeljau

Thierry Backeljau est chef de la Direction opérationnelle taxonomie et phylogénie à l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique.

Djilian Deroche

Djilian Deroche est un illustrateur et graveur qui vit et travaille à Paris. Après avoir grandi à La Réunion, il s’installe dans la capitale pour suivre ses études à l’école Estienne. Diplômé en 2011, il travaille ensuite dans l’atelier du graveur Bo Halbirk où il approfondit sa technique. Il est également membre de la structure éditoriale Duvent qui produit estampes et livres d’art. En 2015, il participe à la création de l’atelier Paris Print Club où il est désormais installé.

Alexandra Lethbridge

Alexandra Lethbridge est née à Hong Kong en 1987. Artiste photographe, elle vit désormais en Angleterre où elle expose la plupart de ses oeuvres quand ce n’est pas à New-York. En 2014, elle est venue présenter à Paris l’une de ses oeuvres phares « The Meteorite Hunter » à travers laquelle elle livre une réflexion sur les relations qu’il y a entre l’imaginaire et le réel qu’elle cristallise dans ces pierres photographiées.

Edward Burtynsky

Edward Burtynsky est un photographe canadien qui fixe son regard sur les paysages industriels qu’il transcende par la photographie. Métaphores du monde moderne et de ses ambigüités, ces lieux désaffectés, abîmés par l’homme et métallisés par la technologie, attirent autant qu’ils repoussent. Ils sont comme une seconde nature des paysages du monde.

Richard Wilkinson

Richard Wilkinson est un artiste et illustrateur qui vit à Brighton. Après une brève carrière dans la musique électronique, il retourne en 2006 vers ce qu’il aime depuis toujours, le dessin, et devient illustrateur. Il travaille notamment avec The Telegraph, Saatchi & Saatchi, et réalise des couvertures pour Penguin Books et New Scientist.

Sophie Guerrive

Sophie Guerrive est née en 1983 à Marseille. Attirée depuis l’enfance par la bande dessinée, elle collabore pour de nombreux magazines et revues avant de se lancer dans la publication en 2007. Ses dessins se nourrissent des détails, ils sont inspirés de l’estampe japonaise, de l’enluminure médiévale et de la gravure, et honorent les univers marins, les voyages initiatiques ainsi que les périodes antiques et médiévales.

Benjamin Güdel

Benjamin Güdel est illustrateur et vit à Zurich en Suisse. Il puise ses inspirations et techniques dans les bandes dessinées undergrounds. On retrouve dans ses dessins des réminiscences des affiches de films des années 1950, un médium qui l’inspire particulièrement.

Jules Canoué

Jules Canoué est dessinateur et scénariste vivant à Toulouse. Il a fait ses études à l’École Estienne à Paris. Passionné de bande dessinée, il intègre le collectif Duvent qui réunit imprimeurs, graveurs, relieurs et dessinateurs depuis 2012. En 2014, il publie la bande dessinée Sex Life and Death Comix.

Jean-Michel Alberola

Jean-Michel Alberola est un artiste français né en 1953 en Algérie. À la fois peintre, sculpteur et cinéaste, il tente dans son travail de mêler ces trois arts et de mener une réflexion sur les pouvoirs de l’image. Ses oeuvres sont notamment visibles à la galerie Templon à Paris, où il expose sa première oeuvre en 1982. Il est enseignant depuis 1991 à l’École des beaux-arts à Paris. En 2016, le Palais de Tokyo lui consacre une exposition majeure.

Thomas Pesquet

Thomas Pesquet, né en 1978, est un spationaute français de l'Agence spatiale européenne (ESA). Après une formation d'ingénieur aéronautique, il  occupe différents postes dans l'industrie aérospatiale et au Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) avant de devenir, en 2005, pilote de ligne. En 2009, il fait partie des six candidats retenus pour former le troisième groupe d'astronautes européens sélectionnés par l'ESA. Le 17 novembre 2016, Thomas Pesquet est le dixième français à partir dans l'espace, en décollant à bord de Soyouz MS-03 dont l’équipage occupe la Station spatiale internationale de novembre 2016 à juin 2017. Durant cette mission, Thomas Pesquet mène une centaine d'expériences dont la moitié développée par l'Agence spatiale européenne ou le CNES, l'autre moitié par la NASA. Il effectue notamment deux sorties extravéhiculaires de six heures pour des missions de maintenance de la Station spatiale internationale.

John Giorno

John Giorno, né en 1936, est un poète et artiste américain. Proche du mouvement beat et de William S. Burroughs, fréquentant l'underground new-yorkais, il a tout au long de sa vie cherché à rendre la poésie accessible à tous. Il fut par ailleurs l'acteur principal du premier film d'Andy Warhol, Sleep, tourné en 1963.  

Mathias Énard

Mathias Énard, né en 1972, est un écrivain et traducteur français. Il a étudié le persan et l’arabe, et fait de longs séjours au Moyen-Orient. En 2015, il obtient le prix Goncourt pour son roman Boussole.

Philippe Descola

Philippe Descola, né en 1949 à Paris, est un anthropologue français. Ses recherches de terrain en Amazonie équatorienne, auprès des Jivaros Achuar, ont fait de lui une des grandes figures américanistes de l'anthropologie. Outre ses ouvrages majeurs, Descola est à l’origine d’actes de colloques, d’ouvrages de vulgarisation et plus de 150 articles scientifiques et chapitres de livres. Il devient notamment commandeur de la Légion d’honneur en 2016.

Brigitte Zanda

Brigitte Zanda est spécialiste des corps extra-spatiaux au Muséum National d’Histoire naturelle pour lequel elle est chargée de la conservation des météorites. Elle traque ces pierres avant mêmes que celles-ci n’effleurent la surface terrestre. Elle est à l’initiative du projet fripon, voué à surveiller les météorites dans la voûte céleste. Le projet participatif lié à fripon, Vigie-Ciel, chasse les météorites échouées sur le sol français.

Evrard Wendenbaum

Evrard Wendenbaum est explorateur, spéléologue, grimpeur, photographe et réalisateur. Après avoir tourné plusieurs films de montagne qui l’ont emmené en haut des plus grands sommets, il créé en 2009 l’ong Naturevolution (naturevolution.org) qui oeuvre à protéger les derniers mondes perdus. Il a mené quatre importantes missions d’inventaire biologique et archéologique dont celle qui a eu lieu dans les massifs du Makay, à Madagascar.

Romain Troublé

Romain Troublé est le porte-parole et organisateur de l’une des plus belles aventures humaines et scientifiques contemporaines. Sous l’égide d’Étienne Bourgeois, le voilier Tara arpente les mers depuis 2003. Les missions qui s’y succèdent suscitent l’admiration des scientifiques et écologistes. Entre 2016 et 2018, ils sont partis dans les tropiques pour comprendre et protéger les coraux, récifs propices au développement d’écosystèmes marins.

Edward Sheriff Curtis

Edward Sheriff Curtis, né en 1868 et mort en 1952, est un photographe ethnologue américain, ayant consacré son travail à l’étude des populations amérindiennes.

Gilles Ramstein

Gilles Ramstein est paléo-climatologue. Directeur de recherche au cea, il étudie aussi dans le cadre du CNRS les vents, les moussons et les grands phénomènes climatiques qui ont défini le visage actuel de la Terre. Passionné par les temps très anciens où les hominidés ne se déplaçaient pas encore sur les continents, il narre avec enthousiasme l’époque où ni photographies ni fossiles ne pouvaient témoigner.

Guillaume Lachenal

Guillaume Lachenal est historien de la médecine. Maître de conférences à Paris-Diderot et membre de l’Institut universitaire de France, il consacre ses recherches à l’histoire et à l’anthropologie de la médecine en Afrique. Il publie en octobre 2014 une enquête historique sur la médecine coloniale : “Le Médicament qui devait sauver l’Afrique” (La Découverte), qui permet de comprendre l’époque des colonies et de ses conséquences scientifiques et sociétales.

Christophe Jourdan

Christophe Jourdan  est chercheur en écophysiologie des systèmes racinaires au CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) de Montpellier.

Marc Jeanson

Marc Jeanson est responsable de l’herbier du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris. Il veille en quelque sorte sur les archives ancestrales de la flore mondiale. Mais sa spécialité originelle porte sur une famille de plantes particulièrement abondante et diversifiée : les palmiers. Impliqué dans de nombreux événements en lien avec le jardin, il est conseiller scientifique des Rencontres botaniques de Varengeville-sur-Mer et fut commissaire associé de l’exposition « Jardins » aux galeries nationales du Grand Palais, à Paris, en 2017.

Francis Hallé

Francis Hallé est botaniste, biologiste et spécialiste de l’architecture des arbres et de l’écologie des forêts tropicales humides. Il monte plusieurs expéditions à la cîme des arbres gigantesques dont le Radeau des cimes, une montgolfière permettant l’étude des écosystèmes des canopées. En 2010, il publie un essai intitulé La condition tropicale (Actes Sud). Ecrivain prolifique, il publie de nombreux ouvrages sur la botanique, tels que 50 ans d’observations dans les Jardins botaniques du monde (Museo, 2016) ou encore 30 ans d’explorations des canopées forestières tropicales (Museo, 2017).

Victoria Sambunaris

Victoria Sambunaris a étudié la photographie à l'université de Yale. Chaque année, elle traverse les États-Unis et articule son existence et son travail autour de ses voyages. Ses photographies abordent des thématiques géologiques, industrielles et culturelles, relatives aux frontières internationales et aux industries des énergies.

Tito Mouraz

Photographe portugais, Tito Mouraz vit et travaille à Porto. Depuis 2009, il expose régulièrement ses œuvres au Portugal et à l'étranger. La transformation du paysage par l'homme, cet être constructif, reconstructif et contemplatif, est son sujet de prédilection. Il fait la part belle à la minéralité, à une nature géométrisée, altérée mais toujours altière.

Claude Lorius

Claude Lorius est un climatologue et glaciologue français, membre de l'académie des Sciences. Il est reconnu pour ses études de la composition des inclusions gazeuses dans les glaces polaires. Il est le premier, avec Jean Jouzel, à avoir mis en évidence le lien entre la concentration atmosphérique en gaz à effet de serre et l'évolution du climat. Claude Lorius est lauréat du Blue Planet Prize (l'équivalent du prix Nobel pour les questions écologistes).

Jean-Christophe Rufin

Jean-Christophe Rufin, né en 1952 à Bourges, dans le Cher, est un médecin, historien, écrivain, et diplomate français. Il est élu en 2008 à l’Académie française, dont il devient alors le plus jeune membre. Ancien président d’Action contre la faim, il a été ambassadeur de France au Sénégal et en Gambie.

Jacques Rougerie

Jacques Rougerie est un architecte océanographe, spécialiste de l'habitat sous-marin. Depuis le début des années 1970, il crée des projets pour l'exploration et la colonisation des océans. Jacques Rougerie fonde ses recherches et ses réalisations sur une architecture bionique, notamment marine, en tenant compte du développement durable.

Patrick Deville

Patrick Deville est un écrivain français. Grand voyageur, il a vécu dans de nombreux pays et dirige actuellement la Maison des écrivains étrangers et traducteurs (MEET). L'aventure, l'exploration et le rapport de l'homme au territoire sont des thématiques récurrentes de son œuvre. Ses livres sont traduits dans plus de douze langues. Son roman Peste & Choléra a reçu plusieurs prix, dont le prix Fémina en 2012. Il a depuis publié Viva (2014) et Taba-Taba (2017) aux éditions du Seuil ainsi que Minuit (2017) aux éditions Points.

Miles Traer

Miles Traer est un géologue américain. Docteur en géologie et sciences environnementales à Stanford, ses recherches portent sur l'évolution du sol des océans. Il est à l’initiative du projet Generation Anthropocene.

Elisabeth Nivert

Anne Tézenas du Montcel et Élisabeth Nivert, amies d’écriture et de voyages, ont participé, en tant que directrices d’ouvrage, à la conception du livre Voyage dans l’Anthropocène écrit par Claude Lorius et Laurent Carpentier (éditions Actes Sud, 2010). Ce livre a inspiré le film La Glace et le Ciel, réalisé par Luc Jacquet.

Anne Tézenas Du Montcel

Anne Tézenas du Montcel et Élisabeth Nivert, amies d’écriture et de voyages, ont participé, en tant que directrices d’ouvrage, à la conception du livre Voyage dans l’Anthropocène écrit par Claude Lorius et Laurent Carpentier (éditions Actes Sud, 2010). Ce livre a inspiré le film La Glace et le Ciel réalisé par Luc Jacquet.

Claire Nouvian

Journaliste, productrice et réalisatrice de documentaires de formation, Claire Nouvian est la fondatrice de l'association BLOOM, qui a pour but de sensibiliser le grand public à la protection des écosystèmes marins. En 2007, elle a été la commissaire de l'exposition Abysses du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris. Elle a été élue « Femme en Or de l'environnement » en 2012, a reçu l’Ordre national du Mérite en 2013 et le Prix Goldman pour l’environnement en 2018.

Christel Mouchard

Christel Mouchard est une autrice française. Elle s’intéresse aux grandes figures féminines de l’exploration et du voyage, une thématique qu’elle aborde dans ses publications pour adultes et pour la jeunesse. Elle est notamment l'auteur de Elles ont conquis le monde – Les Grandes aventurières – 1850-1950, (Arthaud, 2006) et Gertrude Bell, archéologue, aventurière, agent secret (Tallandier, 2015).

Olivier Loiseaux

Olivier Loiseaux est depuis 2002 conservateur en chef au département des Cartes et plans de la BnF, ainsi que chargé des collections de la Société de géographie. Il a organisé en 2007 l'exposition “Trésors photographiques de la Société de géographie”. Olivier Loiseaux est également membre du Comité français de cartographie. En 2018, il a coécrit aux côtés de Jean-Robert Pitte et de Gilles Fumey, un ouvrage intitulé Les premiers photographes voyageurs.

Michel Le Bris

Éditeur, écrivain, philosophe, journaliste, Michel Le Bris est passionné par les grands espaces, les voyages et les aventuriers. Directeur de La Cause du peuple, co-fondateur de Libération, il créé et dirige avec Jean-Paul Sartre la collection « La France sauvage » aux éditions Gallimard. Créateur en 1990 du festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo, il a participé à l'essor du mouvement des « écrivains-voyageurs ». Il est en outre spécialiste et biographe de Robert Louis Stevenson. En 2017, il publie Kong (Points).

Christine Laverne

Christine Laverne est spécialiste de pétrographie, science qu'elle a enseignée à l'École nationale d'ingénieur de Sfax (Tunisie) et à l'Université d'Aix-Marseille. Elle a mené des recherches sur la pétrographie et la minéralogie des roches océaniques, et a participé à de nombreuses expéditions dans les océans Atlantique et Pacifique.

David Fayon

David Fayon est essayiste et administrateur des postes et télécommunications. En tant que membre de Renaissance numérique (association et réseau d'experts des évolutions numériques) et de l'ISOC France (association américaine qui promeut et coordonne le développement des réseaux informatiques dans le monde), il s'intéresse à l'évolution sociale, politique et économique de la société européenne et plus particulièrement française à l'ère du numérique.

Roberto Epple

Roberto Epple est un hydrobiologiste suisse et président fondateur du European Rivers Network (ERN), une ONG consacrée à la préservation et la gestion durable des fleuves et rivières, et de leurs écosystèmes, avec un fort travail de sensibilisation des populations depuis 1994. Dès les années 1970, il a organisé des campagnes contre la construction de centrales électriques dans les Alpes, et a attiré l’attention du public avec son documentaire Resistance on the River (1987), contre la construction d’une centrale sur le Danube. Il a également coordonné le mouvement SOS Loire Vivante qui a empêché la construction de quatre barrages sur le dernier grand fleuve sauvage d’Europe.

Elisabeth Schneiter

Élisabeth Schneiter est journaliste chez Reporterre, spécialisée dans les atteintes aux libertés dans le monde et l’actualité internationale, après avoir créé et dirigé Qui-vive !, magazine sur la langue française, et Rendez-vous en France, sur l’actualité culturelle et scientifique, et avoir longtemps travaillé comme journaliste indépendante, auprès des grands quotidiens français (Le Monde, Le Figaro...). En 2018, elle a publié aux Éditions du Seuil Les Héros de l’environnement, qui retrace le parcours des activistes écologiques qui luttent contre les atteintes à l’environnement, et le payent parfois de leur vie...

Alexandre Taithe

Alexandre Taithe est chargé de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS). Il est spécialiste des politiques environnementales, des rapports entre environnement et sécurité et de la gestion de l’eau douce. Il a ainsi publié en 2008 chez Unicomm L’eau. Un bien ? Un droit ? Tensions et opportunités, ouvrage où il analyse les nouvelles problématiques autour de cette ressource essentielle et propose une nouvelle définition des compromis nécessaires à sa gestion durable.  

Charles Hervé-Gruyer

Charles Hervé-Gruyer est aujourd’hui maraîcher, arboriculteur, éleveur et pédagogue permaculturel. Il a d’abord été éducateur spécialisé, emmenant à travers le monde des enfants à bord du voilier Fleur de Lampaul, pour des expéditions humaines et scientifiques dont il a tiré de nombreux livres et films. Il a ensuite été thérapeute, avant d’acquérir en 2003 la Ferme du Bec Hellouin avec sa femme Perrine, et de la transformer en exploitation biologique et en école de permaculture, lieu de recherche et de formation autour des méthodes de cultures naturelles.

Catherine Larrère

Catherine Larrère est philosophe et professeure de philosophie émérite à l’Université Paris I – Panthéon Sorbonne. Spécialiste de la pensée de Montesquieu, elle est considérée en France comme l’une des pionnières de l’éthique et de la philosophie environnementale, à travers de nombreux ouvrages, dont plusieurs coécrits avec son mari, l’agronome et sociologue Raphaël Larrère : Du bon usage de la nature : pour une philosophie de l’environnement (Aubier, 1997), Les Inégalités environnementales (PUF, 2017), Penser l’anthropocène (Les Presses de Sciences Po, 2018)... Elle a également été présidente de la Fondation de l’Écologie Politique entre 2013 et 2016.

Erik Orsenna

Erik Orsenna est écrivain, philosophe, économiste, haut fonctionnaire et académicien. Après des études de philosophie et de sciences politiques, il devient chercheur et enseignant en économie. Conseiller ministériel et présidentiel dans les années 1980 sur les questions culturelles, africaines, ou de matières premières, il entre à l’Académie française et au Conseil d’État à la fin des années 1990. Grand voyageur, il en tire aussi bien des fictions poétiques que des livres d’investigations sur la mondialisation, de L’Avenir de l’eau (Fayard, 2008) à la Géopolitique du moustique (Fayard, 2017). Il est le président de l’Initiative pour l’Avenir des Grands Fleuves (IAGF) depuis 2014 et ambassadeur de l’Institut Pasteur depuis 2015.

Anne-Margot Ramstein

Anne-Margot Ramstein a été pensionnaire de l’Académie de France à Rome – Villa Médicis en 2015-2016. Diplômée de l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg, elle est originaire de la Réunion et a vécu à Boston, Paris, Lyon et Montréal, avant de revenir en Alsace. Elle est l’autrice de OTTO ou l’île Miroir (Éditions 2024), Faune et Flore (Les Grandes Personnes), En Forme (Albin Michel) et avec son compagnon Matthias Arégui : L’ABC des tracas (Albin Michel), Avant / Après (Albin Michel), honoré d’un Ragazzi Award à Bologne en 2015, et Dedans / Dehors (Albin Michel, 2017). Elle met régulièrement son talent au service de commandes prestigieuses telles que Hermès, Le Monde, XXI...

Patrick Leger

Patrick Leger a contribué à de nombreux projets éditoriaux, publicitaires et d’animation depuis le début de sa carrière d’illustrateur en 2007. Il a notamment collaboré avec le New York Times, le New Yorker, Newsweek, The Atlantic Monthly ou GQ. Il réside actuellement à Brooklyn, New York, où il a établi son studio sur l’East River.  

Olivier Bonhomme

Olivier Bonhomme est illustrateur et directeur artistique. Il vit et travaille à Montpellier. Diplômé de l’école Émile Cohl en 2010, il commence sa collaboration avec le journal Le Monde en 2012 et fonde en parallèle le Studio BK, à Lyon, avec lequel il tend à promouvoir l’image sur scène sous toutes ses formes. Après un court passage dans l’univers de la bande dessinée, il se concentre sur l’illustration et les séries personnelles pour créer un univers surréaliste où l’iconographie pop tend à rejoindre le symbolisme. Il réalise la direction artistique de jeux vidéos produits par Arte (Californium et Homo Machina) et présente plusieurs expositions sur le thème des carnets de voyages imaginaires (Journey to New Orleans, Havana’s Dream...).

Kanellos Bitsikas

Né à Athènes en 1985, Kanellos Bitsikas déménage en France en 2010 pour étudier l’illustration et la BD après avoir fini ses études de Restauration des Antiquités. Son travail – bande-dessinée en France et en Grèce, conception et réalisation de fresques, illustrations pour la presse française – évoque des histoires réelles ou fictives par lesquelles il transmet des messages à caractère socio- politique. Toujours avec humour et une pincée de sarcasme voire d’ironie, et ce dans un ensemble poétique, son objectif est de créer des associations picturales pour amener doucement aux questions sociales, politiques et psychologiques qui lui tiennent à cœur.

Matthias Aregui

Matthias Arégui, diplômé des Arts décoratifs de Strasbourg, a publié plusieurs ouvrages dont Bob et Sally sont des copains (Éditions 2024, 2016) et Papayou (Éditions Thierry Magnier, 2018). Avec Anne-Margot Ramstein, il publie des livres jeunesse aux éditions Albin Michel Jeunesse : L’ABC des tracas (2011), Avant / Après (2013) qui a obtenu le prestigieux Bologna Raggazzi Award en 2015 et Dedans / Dehors (2017). Il travaille également pour la presse en collaborant avec Le Monde, XXI, le New York Times ou encore Picsou Magazine.

Olafur Eliasson

Olafur Eliasson est un artiste islandais et danois. Sa pratique artistique s’intéresse à la perception, au mouvement, à l’expérience concrète et au rapport à soi. Son travail – sculpture, peinture, photographie, film, installation – ne se limite pas aux musées et galeries (Tate Modern, Biennale de Venise, Fondation Louis Vuitton, moma), mais va aussi à la rencontre de la sphère publique au travers de projets architecturaux et d’interventions dans l’espace public. Eliasson a également enseigné à l’Université des Arts de Berlin entre 2009 et 2014, et a cofondé l’entreprise sociale Little Sun, consacrée aux énergies renouvelables.

Robert Adams

Robert Adams est un photographe américain, né en 1937, qui a documenté l’étendue et les limites des dommages causés par l’homme dans l’Ouest américain. Il en a tiré plus de cinquante livres de photographies, sources à la fois de désespoir et d’espérance. Son objectif est « de regarder les choses en face, tout en parvenant à trouver quelques raisons d’espérer : il s’agit de tenter une alchimie. »

Thomas Struth

Thomas Struth, né en 1954, est un photographe allemand. Ancien élève de Gerhard Richter, puis de Bern et Hilla Becher, il est une des figures majeures de la Photographie Objective allemande. Il est surtout connu pour ses séries sur les rues, Die Architektur der Straßen, et pour la série Portraits. D'apparence neutre, distanciée et froide, sa photographie cherche à porter un regard incisif sur l’étrangeté de notre quotidien.

Elger Esser

Elger Esser est un artiste photographe franco-allemand, présent dans les plus grandes collections telles que le Guggenheim à New-York et le Rijksmuseum à Amsterdam, et dont la renommée internationale l’a fait rentrer dans l’histoire de l’art. Élève de Bernd et Hilla Becher à la Kunstakademie de Düsseldorf, il se démarque de leur enseignement, photographie et répertorie des paysages intemporels, où ni la figure humaine, ni son empreinte ne sont visibles. Ses photographies, témoignages entre histoire et mémoire, sont inspirées par les écrits de Proust, Flaubert ou Maupassant. Il puise dans le XIXe siècle ses inspirations littéraires et picturales, ainsi que les techniques qu’il expérimente et réinvente (héliogravure, impression sur cuivre).

Gilles A. Tiberghien

Gilles A. Tiberghien travaille à la croisée de l’histoire de l’art et de l’esthétique qu’il enseigne comme Maître de Conférences à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est membre du comité de rédaction des Cahiers du Musée d'Art Moderne et co-rédacteur en chef avec Jean-Marc Besse des Carnets du Paysage. Il a publié, entre autres, Land Art (éditions Carré, 1993 [réédition revue et augmentée, 2012]), Nature, art, paysage (Actes-Sud / E.N.S.P., 2001), Dans La Vallée, Biodiversité, Art et Paysage, avec Gilles Clément (Bayard, 2009), Le principe de l’axolotl & suppléments (Actes-Sud, 2011), Notes sur la Nature, la cabane et quelques autres choses (Le Félin, 2014), Paysages et jardins divers (Mix, 2015). Opérations cartographiques (Actes-Sud, 2017), sous sa direction et celle de Jean-Marc Besse, Land art Travelling (éditions Fage, 2018). La même année, il publie Récits du monde (IMEC éditions, 2018).

Vincent Callebaut

Vincent Callebaut, né en 1977 en Belgique, obtient le Grand Prix de l’architecture René Serrure pour son projet de fin d’études à l’institut Victor Horta en 2000. Il exerce son esprit critique et son inventivité spatiale pendant les deux années qui suivent, lors de stages chez Odile Decq Benoit Cornette Architectes Urbanistes ou chez Massimiliano Fuksas. Ses projets d’écopôles mêlent prospective et écologisme grâce à des stratégies transdisciplinaires dessinant les contours d’une architecture mêlant biologie et technologies de pointe. Ces enjeux s’expriment clairement depuis 2008, avec Lylipad, Dragonfly, Tao Zhu Yin Yuan tower, The Gate, Hyperions, Aequoera, Wooden Orchids ou Paris 2050. Reconnu pour le caractère pionnier de ses travaux, Vincent Callebaut a reçu une quinzaine de prix.

Isabelle Delannoy

Isabelle Delannoy est une spécialiste du développement durable, à l’origine du concept d’économie symbiotique. Ingénieur agronome et lobbyiste pour la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, elle a travaillé dans la recherche fondamentale et appliquée en agriculture, le portage de positions réglementaires, le conseil aux entreprises. Ancienne directrice scientifique de Yann Arthus-Bertrand, elle a également été co-scénariste de Home. Elle s’est depuis consacrée à l’étude des nouveaux modèles économiques émergents, à la recherche d’une cohérence globale. Elle est co-fondatrice de l’association l’Atelier Symbiotique et de l’agence de développement économique Do Green, et a participé à la Commission Innovation 2030 en 2013, ainsi qu’à la Commission Nouvelle Économie sous la direction de Corinne Lepage.

Gilles Clément

Gilles Clément est jardinier-paysagiste et théoricien de renommée internationale, titulaire de la chaire de Création artistique au Collège de France de 2011 à 2012, et professeur émérite à l’École Nationale Supérieure du Paysage (ENSP) à Versailles. Ses réalisations incluent notamment le jardin du Quai Branly et le parc André Citroën à Paris, le parc Henri Matisse à Lille, les jardins du Roi à Blois ou encore les jardins de Valloires. Grand Prix du paysage en 1998, il a été commissaire de l’exposition Le Jardin planétaire à la Grande Halle de la Villette en 1999. Botaniste, grand voyageur et écologiste engagé, ses écrits à la fois théoriques et littéraires comme Thomas et le Voyageur : Esquisse du jardin planétaire (Albin Michel, 1997) l’ont fait connaître du grand public.

Christian Buchet

Christian Buchet est historien de la mer, membre de l’Académie de Marine, et directeur du Centre d’étude de la mer (Cetmer) de l’Institut catholique de Paris. Ses recherches portent sur l’interaction entre marine, économie et société. Il est directeur scientifique du programme Océanides développé par l’association du même nom, avec pour objectif de montrer le rôle central des océans, qu’il s’agisse d’enjeux politiques, économiques ou sociaux. Ce projet international de recherche rassemble 300 experts, travaillant sur 5000 ans d’histoire maritime. Christian Buchet est également membre du conseil d’administration de l’Institut français de la mer, du Conseil supérieur de la marine marchande, du Comité de veille écologique de la fondation Nicolas Hulot, de l’Institut de recherches sur la civilisation de l’Occident moderne (Ircom) et du laboratoire d’histoire maritime de l’université Paris IV-Sorbonne. Consultant à Europe 1 sur la mer et l’environnement, il a été président du groupe 3 du Grenelle de la mer.

Guillaume Pitron

Guillaume Pitron est journaliste et réalisateur de documentaires. À travers des reportages pour la presse écrite (National Geographic, Géo, Le Monde Diplomatique...) et des films pour les principales chaînes de télévision française (Canal +, France 5, France 2, Arte...), Guillaume Pitron ausculte les enjeux géopolitiques, économiques et écologiques liés à l’exploitation des matières premières. Il a publié en 2017 le livre La guerre des métaux rares. La face cachée de la transition énergétique et numérique (Éditions Les Liens qui Libèrent). Guillaume Pitron est lauréat de plusieurs distinctions, dont le Prix Erik Izraelewicz de l'enquête économique, créé par le journal Le Monde et le Grand prix BFM-Business-Montpensier du livre d'économie.

Christophe Gauchon

Christophe Gauchon est professeur de géographie à l’Université de Savoie-Mont Blanc. Il a étudié la fréquentation et l’aménagement des cavernes dans les montagnes françaises, puis a étendu son champ d’analyse vers les développements du tourisme, les processus de patrimonialisation et les logiques de protection. Ses principaux terrains d’étude sont les Alpes françaises, les Pyrénées, les monts d’Ardèche, la Slovénie et le Liban. Pendant 12 ans (2004-2016), il a représenté le CNRS au Conseil national pour la protection de la nature. En 2013, il a publié avec Xavier Bernier un Atlas des Montagnes aux éditions Autrement, et en 2015, avec Lionel Laslaz et Olivier Pasquet, un Atlas Savoie-Mont-Blanc. Il est directeur et rédacteur en chef de la revue Karstologia.

Christian Couloumy

Christian Couloumy a été chef de secteur au Parc national des Ecrins durant plus de quarante ans. Passionné de montagne, il s’intéresse depuis toujours à la nature. Cette passion et son métier l’ont amené à parcourir ses montagnes été comme hiver, à skis comme à pied. Auteur de plusieurs ouvrages sur la faune montagnarde et de nombreux articles sur ce thème, il contribue à la connaissance et à la protection de la nature grâce à son implication dans des actions de communication. Il collabore notamment à plusieurs émissions sur France Inter, parmi lesquelles CO2 mon Amour depuis de nombreuses années, auprès de Denis Cheissoux.  

Christophe Brun

Christophe Brun est historien de la géographie et de la cartographie des XVIIIe et XIXe siècles. Ancien élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, agrégé d’histoire, il a enseigné aux universités de Caen, de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Marne-la-Vallée, ainsi qu’au Collège Royal de Rabat et à Sciences-Po Paris. Il est actuellement professeur d’histoire-géographie au lycée de Cachan. Depuis 2011, il consacre ses recherches à la pléthorique tribu des Reclus et a édité une anthologie : Élisée Reclus, Les Grands Textes, publiée chez Flammarion en 2014.

Yves Ballu

Yves Ballu, considéré comme l’un des meilleurs spécialistes de l’histoire du ski et de l’alpinisme, a exercé des responsabilités nationales dans le domaine des sports de montagne. Il a signé une vingtaine de livres dont plusieurs ont été primés : palme d’or du Festival de Trente, grand prix du Salon international du livre de montagne de Passy (deux fois), prix de l’Alpe, grand prix de la littérature sportive, Prix Castex de l’Académie Française. Son blog : http://yvesballublog.canalblog.com

Claudius Schulze

Claudius Schulze est photographe et chercheur. Il a étudié la photographie à la LCC University of the Arts, à Londres, dont il détient un M.A. du programme Documentary Photography and Photojournalism. Il a voyagé et travaillé dans plus de cinquante pays, s’intéressant aux insuffisances de l’humanité ainsi qu’aux changements globaux liés à l’anthropocène. En 2012, il a été sélectionné parmi les 30 meilleurs journalistes allemands de moins de 30 ans. Son projet State of Nature a été nominé pour le Prix Pictet et publié sous forme de livre en 2017. Claudius est actuellement conférencier en études culturelles à la Leuphana University Lüneburg.

Yojiro Imasaka

Yojiro Imasaka est originaire d’Hiroshima au Japon, et vit et travaille à New York City. Il détient un BFA en photographie du Nihon University College of Art (Tokyo) et un MFA du Pratt Institute (New York), obtenu en 2010. Son travail est exposé en Amérique du Nord, en Asie et en Europe, notamment au Minneapolis Institute of Art, au Tokyo Metropolitan Museum of Photography, à l’ISE Cultural Foundation Gallery (New York), au Gymnasia Herzliya (Tel Aviv), à Recycleart (Brussels), à l’ITS#Four / International Talent Support (Trieste), et au VT Artsalon (Taipei). Il a exposé seul à la Miyako Yoshinaga Gallery (New York) en 2013 et en 2016.

Kathleen Neeley

Kathleen Neeley est une artiste américaine spécialisée dans la gravure et dans l’illustration à la plume ou numérique. Elle est diplômée d’un Bachelor of Fine Arts et d’un Master of Arts de l’University of Oklahoma. Ses linogravures et illustrations sont apparues sur des pochettes d’album (Trials of Cato, Hide and Hair de Trial of Cato, The Rheingans Sisters, Bright Field), des étiquettes de bière (American Solera), des produits dérivés, des panneaux didactiques (Sam Noble Oklahoma Museum of Natural History), mais aussi sur des médias imprimés et numériques. Son style est très inspiré de la nature, des costumes historiques, de l’art médiéval et des arts séculaires.  

Tim McDonagh

Tim McDonagh est un illustrateur établi à Brighton, en Angleterre. Son travail mêle techniques traditionnelles (pinceaux, encre et plume) et finitions numériques. Ses lignes vives et intriquées se prêtent à une coloration minimaliste. Il a travaillé pour de nombreux clients, dont Nike, Star Wars, Puma et le New York Times. Il est représenté par l’agence d’illustration Handsome Frank.

Isabel Seliger

Isabel Seliger est originaire de Gera, en Allemagne. Elle a étudié l’art à Kassel avant de déménager à Berlin en 2014. Artiste et illustratrice ayant une préférence pour les univers à la fois calmes et épiques, elle s’inspire d’images de la mythologie pour créer des scénarios dystopiques. Elle a notamment collaboré avec Bloomberg, Buzzfeed, California Sunday, FAZ, Google, Harper-Collins, NPR, Süddeutsche Zeitung Magazin, The Atlantic, The New Yorker ou encore The New York Times.

Bren Luke

Bren Luke est un artiste et illustrateur australien qui travaille principalement à l’encre et produit des dessins au trait très détaillé. Représenté par l’agence The Illustration Room, il a notamment contribué à des projets pour SBS Online, Qantas, The Sydney Morning Herald et David Jones. Bren a illustré le livre Rocking The System: Fearless and Amazing Irish Women who Made History, écrit par Siobhán Parkinson et paru en 2018, et a collaboré avec David Pinho Barros sur une courte bande-dessinée, Mylodon. Il contribue régulièrement au magazine littéraire illustré britannique Popshot.

Takeo Doman

Takeo Doman est un illustrateur et web-designer Japonais. Diplômé de l’Osaka University of Arts en 1984, il y enseigne depuis 2017. Il a reçu le prix Étapes France & Japan Collaboration Choice / Etapes: prize (2011), a été nominé pour le Young Illustrators Award 2014 (Art Festival Illustrative) et a reçu le Gold Prize du Yahoo Japan Internet Creative Award 2015 en Innovation.

Iris Hatzfeld

Iris Hatzfeld a changé de voie pour faire du dessin son métier après un DESS de Direction de projets culturels. Depuis une dizaine d'années, explorant un large éventail de techniques, elle travaille régulièrement en tant qu'illustratrice pour la presse (l'Obs, Society, Grazia...) et collabore avec des marques, montrant un penchant pour l'univers du luxe (Chanel, Buly, Roger Vivier, Louboutin). Ses œuvres plus personnelles portent sur la mode et la question de l'identité.

Ugo Bienvenu

Ugo Bienvenu est un réalisateur et dessinateur formé à Estienne, aux Gobelins, à la Calarts et à l’Ensad. Il est réalisateur de courts métrages (Canal+, Arte), de clips et de publicités (Marvel, Disney, Universal, Canal+, Arte, Hermès...). Il est aussi auteur de romans graphiques chez Denoël Graphic. En tant qu’illustrateur, il a travaillé pour XXI, Holiday, l’Obs, le Silencio, le festival d’Annecy, GQ, Feuilleton, Télérama entre autres.

Jean-Paul Maréchal

Jean-Paul Maréchal est maître de conférences en science économique à l’Université Paris Sud, chercheur au CEI (Collège d’études interdisciplinaires-Université Paris Sud) et chercheur associé à l’équipe Asies de l’INALCO. Ses domaines de recherche sont l’économie de l’environnement, le développement durable, l’économie du climat et l’économie politique internationale. Il est l’auteur de Chine / USA. Le climat en jeu (Choiseul, 2011), et a dirigé La Chine face au mur de l’environnement ? publié aux éditions du CNRS en 2017.

Jean-Daniel Collomb

Jean-Daniel Collomb est maître de conférences en civilisation américaine à l’Université Jean Moulin (Lyon 3). Ses recherches portent sur les questions environnementales aux États-Unis. Il est l’auteur de John Muir, écologie et parcs nationaux en 2013 et d’Une histoire de la radicalité environnementale aux États-Unis en 2018 (Presses Universitaires de Bordeaux). Il a aussi consacré plusieurs articles aux relations antagonistes entre la droite américaine et le mouvement environnementaliste depuis les années 1980.

Catherine Chabaud

Catherine Chabaud est journaliste et navigatrice. Investie dans les thématiques de l’environnement et du développement durable, elle est la première femme à réaliser un tour du monde à la voile en solitaire, en course et sans escales. Elle a en tout à son actif quatorze traversées de l’Atlantique – dont quatre en solitaire– et deux tours du monde en solitaire sans escale. De 2010 à 2015, elle siège au Conseil économique, social et environnemental, où elle a été rapporteur d’un « avis sur les matériaux biosourcés » et d’un « avis sur les Océans ». Elle est ensuite nommée déléguée à la mer et au littoral au sein du ministère de l’Écologie, de février 2016 à novembre 2017. Co-fondatrice de la Fondation de la mer, de la plateforme Océan et climat et de l’association Innovations bleues, elle a également été membre de l’Agence des aires marines protégées.

Anny Cazenave

Anny Cazenave est chercheure au Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (LEGOS) de Toulouse. Membre de l’Académie des sciences, de l’Académie de l’air et de l’espace et du Bureau des longitudes, elle a fait partie du conseil d’administration du CNRS et présidé le conseil scientifique de Météo-France. Ses travaux en sciences de la planète, qui portent sur les domaines de la géodésie, de la géophysique, de l’océanographie et de l’hydrologie, font usage des techniques spatiales, comme l’altimétrie et la gravimétrie. Au premier plan de la réflexion sur le changement climatique, elle a contribué au quatrième et au cinquième rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (2004-2007, 2010-2013), et s’intéresse actuellement à l’évolution du niveau des océans. En 2018, elle est devenue commandeur de la Légion d’honneur.

Valérie Cabanes

Valérie Cabanes est juriste en droit international. Spécialiste des droits de l’Homme et du droit humanitaire, elle est particulièrement impliquée dans le mouvement de reconnaissance des droits de la nature. Elle a ainsi publié deux ouvrages de référence sur le sujet – Un Nouveau Droit pour la Terre, pour en finir avec l’écocide (Seuil, 2016) et Homo Natura, en harmonie avec le vivant (Buchet-Chastel, 2017). En 2013, elle a participé au lancement de l’Initiative citoyenne européenne sur la reconnaissance du crime d’écocide, une revendication devenue mondiale en 2014, et portée par le mouvement End Ecocide on Earth qui plaide pour l’inscription de ce crime dans le droit pénal international. Co-fondatrice de l’ONG « Notre Affaire à tous », elle conseille l’initiative « Harmony with Nature » de l’ONU.

Bernard Amy

Bernard Amy, né en 1940 à  Beyrouth au Liban, est un homme de science, un alpiniste voyageur et un écrivain au long cours. Ingénieur et physicien  de formation, il a terminé sa carrière de chercheur au CNRS dans le domaine situé à l’intersection des sciences cognitives et de l’intelligence artificielle. Membre du Neurocercle, un groupe de réflexion de l’Union Rationaliste à Grenoble, il est également  un montagnard expérimenté. À ce titre, il préside aujourd’hui l’Observatoire des Pratiques de la Montagne et de l’Alpinisme. Passionné de montagne et de voyage, il a visité un grand nombre de massifs de la planète, avec toujours le goût des explorations « by  fair means ». Co-fondateur des revues littéraires Passage et Altitudes, auteur d’ouvrages et d’articles scientifiques, de recueils de  poésie et de livres de littérature de montagne, il conçoit l’investigation scientifique, l’écriture et l’alpinisme de découverte comme une même manière  de satisfaire notre besoin de connaissances.

Clément Cogitore

Clément Cogitore est un artiste contemporain et réalisateur français, né en 1983 à Colmar. Après des études à l'École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg et au Fresnoy-Studio national des arts contemporains, Clément Cogitore réalise le court-métrage Chroniques. En 2011, il reçoit pour l'ensemble de son travail de vidéaste le Grand Prix du Salon de Montrouge et son documentaire Bielutine est sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. La même année, il est nommé pensionnaire de la Villa Médicis. Depuis 2011, son travail fait l'objet de régulières expositions personnelles ou projections monographiques (Palais de Tokyo, Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg, Centre européen d'actions artistiques contemporaines, Galerie White Project...) et collectives (Centre Georges Pompidou, Haus der Kulturen der Welt de Berlin, Kunsthalle de Bâle, MoMA de New York...) et figure dans de nombreuses collections privées et publiques. En 2018, il est lauréat du prix Marcel-Duchamp pour l'art contemporain.  

Masao Yamamoto

Masao Yamamoto est un photographe japonais. Né en 1957 à Gamagōri, il étudie d’abord la peinture à l’huile. Désireux de brouiller les pistes entre photographie et art pictural, spécialisé en tirage de petits formats, qu’il réalise lui-même, il attache également une grande importance à l’édition des ouvrages présentant ses séries. Pour lui, « les photographies sont avant tout des objets que l’on doit pouvoir toucher et manipuler. » Il ajoute : « J’aime l’idée que mes images donnent la sensation de photos anonymes trouvées aux puces. »

Richard Misrach

Richard Misrach est un photographe américain, considéré par le Wall Street Journal comme « le plus intéressant et le plus original de sa génération ». Né à Los Angeles en 1949, il prend ses premières photographies au cours des manifestations contre la guerre qui agitent les campus universitaires, alors qu’il étudie la psychologie. Sa série Desert Cantos lui vaut une reconnaissance internationale et de nombreux prix, parmi lesquels le prix de la publication Infinity Award.

Lola Beltrán

Lola Beltrán est une illustratrice et graphiste d’origine espagnole, établie au Royaume-Uni depuis des années et vivant à Bristol. Depuis l’obtention de son diplôme de l’Universidad Politécnica de Valencia en 2012, elle travaille pour de nombreux projets internationaux. Son travail s’alimente de références multiples et colorées, des films classiques hollywoodiens aux bandes-dessinées des années 1950 et 1960, en passant par les icônes pop, les artistes Americana et Country et les affiches de films vintages.

Line Hoven

Line Hoven est illustratrice, autrice de bandes-dessinées, et vit à Hamburg, en Allemagne. Son roman graphique Liebe schaut Weg, (L’amour ferme les yeux) a été traduit dans de nombreuses langues et a reçu l’ICOM Independent award ainsi que le e.o. Plauen Förderpreis. Ses oeuvres en carte à gratter – un type de gravure - sont régulièrement publiées dans des magazines et journaux internationaux. Au printemps 2017, elle est invitée à donner des cours au Dartmouth College, aux États-Unis.

Josephin Ritschel

Josephin Ritchell est une illustratrice qui vit et travaille dans un coin de campagne du nord de l’Allemagne. Elle expose régulièrement ses œuvres et a notamment publié Toujours la même histoire aux Éditions Non Standard, ainsi que Solitudine chez Canicola. Elle collabore aussi de façon régulière à des publications telles que le New York Times, Architectural Digest, The Architectural Review, Wallpaper.  

Doug John Miller

Doug John Miller travaille comme assistant d’architecte à Londres, et est illustrateur en parallèle. Il crée des illustrations regorgeant de détails, explorant le surréalisme et le fantastique à travers des scènes très architecturales, telles que ses séries Sculpture Gardens ou Bao London.

Jee-ook Choi

Jee-ook Choi est une illustratrice sud-coréenne qui a adopté une approche minimaliste et décrit son style comme « sec et poétique ». Elle aime travailler sur le contraste avec la réalité, en favorisant l’imagination, le sentiment et le symbolisme. En parallèle de ses projets personnel, Jee-ook réalise des illustrations pour la presse comme pour Le New-Yorker ou Stella magazine.

Halfdan Pisket

Halfdan Pisket est un artiste danois, auteur et dessinateur de bande dessinée, ainsi que vidéaste. Après des études à l’Académie royale danoise des Beaux-Arts, il entreprend une trilogie de romans graphiques consacrée à la vie de son père, un émigré turco-arménien, déserteur de l’armée turque. Ce travail, hautement reconnu et récompensé au Danemark, est en cours de publication en France. Le premier tome, Déserteur, est paru au printemps 2017 (éditions Presque Lune).

Maxime Roy

Maxime Roy est un illustrateur breton, graphiste, peintre, sérigraphe, mais aussi animateur radio. Inspiré par l’imagerie psychédélique de la culture populaire, son univers singulier est à la fois trash et décalé. Inspiré par le cinéma de genre, les œuvres de Jérôme Bosch, de Giorgio, de Chirico ou encore par le monde de la de bande dessinée et des comics, il multiplie les collaborations et associe notamment son univers visuel à des magazines tels que Gonzaï et Kostar.

Max Guther

Max Guther est un illustrateur allemand, installé à Mainz. Son travail consiste à créer des collages numériques réalisés à partir de photographies, de formes géométriques, de différentes textures et de petits objets qu’il fabrique lui-même. Passionné d’architecture et grand amateur de jeux vidéo, il utilise la perspective isométrique dans la plupart de ses œuvres.  

Adam Dant

Adam Dant est un artiste britannique, lauréat en 2002 du prestigieux Jerwood Drawing Prize. En 1995, il fonde le Journal quotidien de Donald Parsnips, une bande dessinée de quelques pages (parfois une seule), qu’il offre aux passants comme un tract publicitaire. Il en sera l’unique contributeur pendant 5 ans. Il dit lui-même de son travail, souvent comparé à celui du peintre et graveur satiriste William Hogarth, qu’il porte une certaine subversion, mais déguisée en costume traditionnel.

Paul Watson

Paul Watson est l’une des icônes les plus charismatiques de l’écologie moderne. En 1969 à tout juste 18 ans, il devient le plus jeune cofondateur de Greenpeace. Huit ans plus tard, il fonde Sea Shepherd Conservation Society, organisation internationale de défense du milieu marin, présente aujourd’hui dans plusieurs dizaines de pays. L’objectif premier de l’ONG est de faire appliquer les lois de protection de la vie marine, principalement en haute mer. Partisan de l’écologie profonde, il dénonce nos sociétés anthropocentriques et l’absence de projection des hommes dans le futur.

Maurice Sartre

Maurice Sartre est un historien français spécialiste de l’histoire du monde grec et du monde romain oriental. Il a participé à l’une des campagnes de fouilles d’Aï Khanoum, en Afghanistan, avant de s’orienter vers l’étude du Proche-Orient hellénisé. Aujourd’hui professeur émérite d’histoire ancienne à l’université François-Rabelais de Tours, chercheur associé à l’Institut français du Proche-Orient (IFPO), et rédacteur en chef de Syria, revue d’archéologie, il est avec sa compagne Annie Fauriat-Sartre, co-auteur de plusieurs ouvrages sur Palmyre.

Magali Reghezza-Zitt

Magali Regezzha-Zitt est une géographe spécialiste de l’environnement et des villes. Maître de conférences à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm. Elle participe en tant qu’experte aux comités de différents organismes tels que le Centre européen de prévention des risques d’inondation et se trouve régulièrement invitée par des médias nationaux pour intervenir sur le thème des inondations et de la perception du risque. Elle publie son premier livre Paris coule-t-il ? chez Fayard en 2011, puis plusieurs ouvrages tels que Des hommes et des risques : menaces locales, menaces globales (La Documentation française, 2016) ou encore La géographie : pourquoi ? comment ?, avec Stéphanie Beucher (Hatier, 2017).

Emmanuelle Périé-Bardout

Emmanuelle Périé-Bardout est tombée dans l’eau étant petite : après s’être formée aux Glénans puis à l’École Nationale de Voile jusqu’à atteindre le plus haut niveau dans l’enseignement en croisière. Ancienne équipière de Jean-Louis Étienne, qu’elle accompagne dans une expédition au large de Clipperton puis en dirigeable au pôle Nord géographique, elle porte désormais avec son compagnon Ghislain Bardout le programme Under The Pole, une série d’expédition de plongée à partir du bateau le WHY, lancée en 2010. Under the pole I et II ont exploré les fonds marins sous la banquise, tandis que Under the pole III fait un tour du monde entamant un cycle en zone tropicale, entre 2017 et 2020.

Jacques Fleurentin

Jacques Fleurentin est pharmacien, ethno-pharmacologue et président de la Société française d’ethnopharmacologie. Passionné des médecines traditionnelles et de botanique médicale, il part au Yémen en 1976 comme coopérant de la Mission médicale française de Taez. Il y étudie les pharmacopées traditionnelles et recense les savoirs des tradi-praticiens. Créateur de la Société française d’ethnopharmacologie au cloître des Récollets à Metz, et rédacteur de la revue scientifique Ethnopharmacologia. Il partage son savoir dans ses ouvrages Du bon usage des plantes qui soignent (2013) et Du bon usage et des bienfaits de l’aromathérapie (2016), publiés chez Ouest-France.

Franca Cibecchini

Franca Cibecchini, responsable du littoral Corse, supervise pour le ministère de la Culture l’ensemble des opérations sous marines autorisées en France. Archéologue et plongeuse, elle a expertisé et fouillé un très grand nombre d’épaves en Méditerranée aussi bien en plongée autonome qu’avec des robots. C’est l’une des archéologues sous-marines les plus réputées.

Agnès Carayon

Agnès Carayon est docteur en histoire, spécialiste des peuples cavaliers dans le monde arabo-musulman médiéval. À l’Institut du monde arabe, où elle est chargée d’exposition, elle a assuré le co-commissariat de plusieurs expositions : Il était une fois l’Orient-Express en 2014, Les Jardins d’Orient, de l’Alhambra au Taj Mahal en 2016 et Aventuriers des mers, de Sindbad à Marco Polo en 2016-2017.

Michel Desjoyeaux

Michel Desjoyeaux est l’un des navigateurs en solitaire détenant le palmarès le plus fourni au monde. À 20 ans, il est recruté par Eric Tabarly pour sa première course autour du monde. Il est depuis le seul marin à avoir gagné trois Solitaire du Figaro (en 1992, 1998 et 2007), deux Vendée Globe (2000-2001 et 2008-2009), la Route du Rhum (2002) et la Transat Anglaise (2004). A travers son écurie de course Mer agitée, il partage aujourd’hui son amour de la mer et ses compétences techniques à des navigateurs en formation.

Gilles Boeuf

Gilles Boeuf est un biologiste français, professeur à l’université Pierre et Marie Curie Sorbonne Université, Banyuls-sur-mer, et ancien président du Muséum national d’histoire naturelle de Paris, aujourd’hui chargé de missions. Cet océanographe s’est spécialisé dans la physiologie environnementale, l’endocrinologie et la biodiversité marine et terrestre, en se penchant plus particulièrement sur la migration des poissons. Il nourrit la recherche par plus de 400 publications nationales et internationales et par ses nombreuses conférences. Il a notamment contribué en 2017 à l’écriture du Manifeste du Muséum : Quel futur sans nature ?

Maxime Zucca

Maxime Zucca est ornithologue. Après des études de biologie, il a travaillé au Muséum national d’Histoire naturelle de Paris, traduit des ouvrages naturalistes et, surtout, passé du temps à observer et à baguer les oiseaux. Il est aujourd’hui chargé de mission naturaliste à l’agence régionale pour la biodiversité en Île de France, Natureparif. Il est l’auteur de l’ouvrage La Migration des oiseaux – Comprendre les voyageurs du ciel paru aux éditions Sud-Ouest (2010).

Olivier Weber

Olivier Weber est écrivain, grand reporter et ancien correspondant de guerre. Président du jury du prix Joseph-Kessel, qui récompense l’auteur d’une œuvre de langue française dans la veine de Joseph Kessel (voyage, biographie, récit ou essai), il est lui-même auteur de romans, d’essais et de biographies, dont celles de Joseph Conrad, de Jack London ou encore d’Ella Maillart (Je suis de nulle part – Sur les traces d’Ella Maillart, éditions Payot). Il a reçu en 2017 le Prix du Livre Européen et Méditerranéen.

Michel Polacco

Michel Polacco, journaliste, ancien directeur de France Info, spécialisé, au-delà du reportage et du grand reportage, dans les questions d’aéronautique et de défense, étant lui-même pilote d’avion et d’hélicoptère. Il fut secrétaire général de l’information du groupe Radio France jusqu’en 2018, date à laquelle il prit sa retraite. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés à l’aviation et à son histoire, dont L’Aviation autrefois (Hoëbeke, 2007), Concorde (Le Cherche midi, réédition en 2002), Airbus A 380 (Hachette, 2007, augmenté et actualisé en 2017) ou Drones : l’aviation de demain ? (Privat, 2014 réédité en 2016).

Benoît Heimermann

Benoît Heimermann, grand amateur de récits d’aventure et de bibliothèques encombrées, est éditeur et écrivain. Il rejoint les éditions Stock en 2013 après avoir collaboré avec les éditions Flammarion et Grasset. Grand reporter à L’Équipe Magazine pendant 26 ans, il a publié une vingtaine de livres, parmi lesquels Charcot, L’Aéropostale ou encore Tabarly, et réalisé une demi-douzaine de documentaires.

Bernard Marck

Bernard Marck est journaliste et écrivain, spécialiste de l’histoire de l’aviation. Biographe de Guynemer et de Mermoz, il est l’auteur d’une Histoire de l’aviation (rééditée aux éditions Arthaud en 2012). Il a établi et présenté la correspondance inédite de Mermoz : Défricheur du ciel, 1921-1936 (L’Archipel, 2001). Ancien rédacteur en chef de la revue Aéroport magazine, il collabore régulièrement avec différents organes de presse.

Hervé Le Treut

Hervé Le Treut est climatologue. Spécialiste de la simulation numérique du climat, il participe aux travaux du GIEC, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Successeur de Jean Jouzel à la tête de l’Institut Pierre-Simon-Laplace et membre de l’Académie des sciences, il est l’auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation, notamment sur l’impact des activités humaines sur le réchauffement climatique.

Alain Karsenty

Alain Karsenty est économiste, directeur de recherche au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD). Au sein du département “Environnements et sociétés” de cet organisme, il travaille sur les réformes des politiques publiques affectant les forêts, le foncier et l’environnement dans les pays en développement, en particulier en Afrique centrale.

Tina Birmpili

Tina Birmpili est secrétaire exécutive du Secrétariat de l’ozone du Programme des Nations Unies pour l’environnement. Ancienne ministre grecque de l’environnement, de l’énergie et du changement climatique, elle fut également ambassadrice de la Grèce auprès de l’OCDE, à Paris. Elle est titulaire d’un doctorat de gestion et d’économie de l’environnement de l’Imperial College of Science, Technology and Medicine de Londres.

Coline Béry

Coline Béry est autrice, éditrice, carnettiste et plasticienne. En 2014, sa nouvelle L’Étrange amoureux, publiée dans le recueil Marions-les ! aux éditions Terre de brume, lui vaut de remporter le concours de nouvelle noire du Festival Fureur du Noir de Lamballe. En 2010, elle découvre l’existence d’Adrienne Bolland et se passionne pour cette figure trop méconnue de l’histoire de l’aviation. Elle publie en 2016 Adrienne Bolland ou les ailes de la liberté aux Éditions Le Passeur.

Jacques-Marie Bardintzeff

Jacques-Marie Bardintzeff est volcanologue, professeur des universités, agrégé et docteur d’État, chercheur associé au CNRS. Il enseigne et poursuit ses recherches à l’université de Paris-Sud Orsay. Ses travaux portent sur les dynamismes éruptifs et les risques naturels associés. Il a expertisé un très grand nombre de volcans actifs tout autour du globe et a publié des centaines d’articles scientifiques et de nombreux ouvrages sur le domaine.

Gérald Arboit

Gérald Arboit est directeur de recherche au Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R) et chargé de cours dans plusieurs universités françaises. Docteur en Histoire des relations internationales contemporaines, il est spécialiste des services de renseignement français et européens (britanniques, italiens, luxembourgeois), qu’il étudie notamment sous l’angle des relations internationales. Il est l’auteur d’une dizaines de livres et de plus de 200 articles.

Christophe Merlin

Christophe Merlin est dessinateur pour l'édition, la presse et la publicité. Passionné d’automobiles, il travaille depuis un ancien garage de Montreuil transformé en atelier. Outre ses nombreux albums jeunesse parus chez divers éditeurs, il est également l’auteur de carnet de voyages et de bandes dessinées.

Stéphane Trapier

Stéphane Trapier est auteur et dessinateur. Ses nombreuses parutions dans la presse et ses bandes dessinées en on fait une figure incontournable du paysage éditorial. Parallèlement, il collabore depuis une dizaine d’années avec le théâtre du Rond-Point, pour lequel il s’occupe de concevoir les affiches et programmes.

Sandrine Thommen

Sandrine Thommen est illustratrice. Elle a étudié à l'école Estienne et à l'école des Arts décoratifs de Strasbourg. On trouve dans son travail les influences des miniatures persanes, de la peinture chinoise et des estampes japonaises. Elle travaille pour plusieurs maisons d'éditions jeunesse, parmi lesquelles Actes Sud.

Simon Pemberton

Simon Pemberton est un dessinateur et illustrateur anglais qui a étudié le design et l'illustration à l'école Central St. Martin's College of Art. Il travaille essentiellement pour la presse, l’édition et la publicité.  

Ruby Fresson

Ruby Fresson est une artiste et illustratrice anglaise. Elle aime que ses oeuvres aient un côté humoristique marqué, et a déclaré  à ce propos : « Alors qu'il est difficile pour moi d'être sérieusement drôle, j'ai réalisé que je peux être drôlement sérieuse ». Elle travaille pour l'édition et pour la presse, entre autres pour le New York Times.  

Danilo Agutoli

Danilo Agutoli est dessinateur et illustrateur de presse. Autodidacte, il travaille pour des quotidiens et hebdomadaires internationaux, tels que El País et Le Monde. Il est très connu pour ses portraits, caractéristiques de son style : dessins réalisés au trait, en noir et blanc. Ses inspirations sont multiples, du Pop Art aux films de Georges Lucas, en passant par le dessin de presse traditionnel.  

Davit Yukhanyan

Davit Yukhanyan, architecte et illustrateur d’origine arménienne, dessine depuis toujours. La musique est sa source d’inspiration principale. Diplômé en 2011 de la Yerevan State University of Architecture and Construction, il devient alors membre de l’Union des architectes d’Arménie. Ses travaux d’illustration incroyablement minutieux donnent à voir des êtres hybrides et des animaux fantastiques.

Mia Rosenthal

Mia Rosenthal vit et travaille à Philadelphie. Elle s’est spécialisée en illustration avant d’entrer aux Beaux-arts de sa ville en 2008 et compte depuis à son actif plusieurs résidences et expositions personnelles. Certaines de ses œuvres ont intégré des collections publiques comme privées. Fascinée par le cosmos, elle en fait son thème principal d’expérimentation.

Stefan Glerum

Stefan Glerum est un illustrateur hollandais. À la suite de ses études à l’Académie St Joost de Breda, il assiste Joost Swarte, l’un des dessinateurs de bande dessinée les plus reconnus du pays. Stefan Glerum vit et travaille à présent à Amsterdam où il développe des travaux d’illustration inspirés par ceux du début du xxe siècle, mêlant entre autres les influences du Bauhaus, du futurisme italien et des arts décoratifs.

Artus de Lavilléon

Artus de Lavilléon est un artiste, notamment connu du grand public pour ses performances et ses dessins en noir et blanc publiés dans les pages de M, le magazine du Monde. Il est le co-fondateur du mouvement Art Posthume, qu’il défend dans un manifeste paru en 2004. Son œuvre, évoquant à la fois sa vie privée et son engagement, se concentre, selon ses termes, sur le « témoignage brutal de vécu » et « l’archivage du quotidien » et se retrouve sous la forme de plus d’une centaine d’ouvrages en libre accès sur son site.

Clément Vuillier

Clément Vuillier, auteur et dessinateur de livres illustrés, a grandi dans les montagnes des Hautes-Pyrénées. Après des études à l’école Estienne et aux Arts décoratifs de Strasbourg, il s’installe à Paris et fonde le collectif 3 fois par jour. Ses images minutieuses et pleines de détails entraînent le lecteur dans un univers onirique et singulier.

Thomas Rouzière

Thomas Rouzière, diplômé de l’EPSAA en arts graphiques, est illustrateur et auteur de bande dessinée. Il alimente quotidiennement son univers, ses images et personnages dans le creux de ses carnets. Nourrissant un goût prononcé pour l’observation, il a développé un intérêt particulier pour les petites choses et le souci du détail. Après la publication de formats courts chez Ankama et Casterman, il travaille sur ses premiers récits longs de bande dessinée tout en continuant d’illustrer pour la presse, l’édition et même la scénographie d’exposition.

Matteo Morelli

Matteo Morelli est illustrateur et artiste visuel. Après avoir étudié en Italie, en Finlande et au Japon, il vit et travaille entre Milan et Tokyo. Ses activités de collection et de restauration de livres anciens sont une source d’inspiration permanente pour ses illustrations.

Agata Marszalek

Agata Marszalek vit et travaille à Poznań, en Pologne. Elle est diplômée de l’académie des Beaux-arts de Poznań. Son travail a été publié entre autres dans The Wall Street Journal, Variety, New Republic, NZZ Geschichte, The Dissolve, El Malpensante, Nylon, Real Simple and Dwell.

Lucas Harari

Lucas Harari est né et vit à Paris. Gamin, on lui a collé un crayon dans les mains. Fort d’un esprit logique à toute épreuve, il a réclamé une feuille de papier. Depuis, il dessine. Diplômé des Arts décoratifs de Paris, il travaille comme illustrateur, perspectiviste, sérigraphe… Il a illustré la rentrée littéraire 2016 des éditions Stock et développe un travail personnel en bande dessinée. Son premier roman graphique, L’Aimant, paraît en 2017 aux éditions Sarbacane.

bouqé

bouqé est graphiste dans l’édition jeunesse les premiers jours de la semaine. Les suivants, il aime bricoler, manger des bonbecs, faire de la bicyclette, mais surtout, il aime dessiner, et ce depuis toujours. Il s’est lancé dans la bande dessinée avec Symphonie carcérale (2018).

Jungjin Lee

Jungjin Lee, artiste coréenne, vit aux États-Unis depuis 1988. Diplômée en photographie à l’Université de New York, elle fut assistante de Robert Frank. Sa recherche s’oriente dans les années 1990 vers une photographie « plasticienne » et prend la forme de grands tirages sur papiers sensibilisés à l’aide d’une émulsion à l’argent. Les lieux et les objets ont dans ses images une présence étrange, combinaison de réalisme photographique et de matière picturale. Pour elle, photographier est en effet une aventure intérieure, une méditation.

Harry Gruyaert

Harry Gruyaert est l’un des premiers photographes à travailler sur la couleur dans les années 1970, aux côtés des Américains Stephen Shore ou Saul Leiter. Pour lui, la couleur est en effet un moyen de communiquer des émotions et des perceptions, dans une dimension créative, loin de la narration et d’une vision graphique du monde. Il décide que la photographie sera son moyen d’expression et trouve son inspiration dans les voyages, pour se confronter à d’autres réalités.

Helene Schmitz

Helene Schmitz est photographe, diplômée de l’université de Stockholm. Son travail, exposé notamment au Jardin des Plantes en 2007, explore les rapports qu’entretiennent les hommes avec la nature et les représentations mentales et affectives dont celle-ci est l’objet. Son travail a été plusieurs fois édité.

Hubert Reeves

Hubert Reeves est un astrophysicien franco-canadien né en 1932. Depuis plus de 40 ans, il s’efforce d’apporter au plus proche du public des savoirs aussi complexes que vertigineux. Auteur d’une œuvre de vulgarisation prolifique traduite dans plusieurs langues, il est aujourd’hui président d’honneur de l’association écologiste Humanité et Biodiversité.

Alain Mabanckou

Alain Mabanckou est un écrivain franco-congolais. Premier auteur à avoir occupé la chaire de création artistique du Collège de France, il veut réconcilier, par la littérature, les pays et les cultures de la francophonie. À ce titre, son dernier essai, Le monde est mon langage, brosse le portrait des francophones remarquables qui ont croisé sa route dans le monde entier. Son roman Mémoires de porc-épic lui a valu le Prix Renaudot 2006.

Raymond Depardon

Raymond Depardon, est photographe, réalisateur et écrivain. Des grands espaces désertiques à la solitude désolée des villes, du Tchad au Venezuela, des paysans au Président de la République, cet homme d’images a mené sa carrière d’une façon très libre. Il est notamment l’auteur de plusieurs ouvrages et albums dont Errance (2000) et Notes, publié en 1979.

Isabelle Autissier

Isabelle Autissier, née à Paris en 1956, travaille en tant qu’ingénieur agronome avant de se lancer dans l’aventure de la course au large. En 1987, elle termine troisième lors de sa première course en solitaire, la Mini Transat. Cet exploit est le premier d’une longue série : la navigatrice devient en 1991 la première femme à avoir fait le tour du monde en solitaire dans une course à la voile. Aujourd’hui présidente du WWF France, elle œuvre pour la défense de l’environnement. Dans ses livres, elle révèle la force de sa vocation maritime et son attrait pour la forme narrative.

François Farges

François Farges est professeur de minéralogie au Muséum national d’Histoire naturelle de Paris. Ses recherches sont orientées sur l'utilisation humaine des minéraux, sur l'histoire des grandes gemmes à travers les époques et sur les rapports que les minéraux entretiennent avec leur environnement.

Echoradar (EЯ)

Echoradar (EЯ) est un label et une plate-forme de blogs fédérant des professionnels et des passionnés de géopolitique, de défense, de sécurité et de technologie.

Stephen Rostain

Stephen Rostain est archéologue et directeur de recherche au CNRS. Il travaille depuis 30 ans en Amazonie et dans la Caraïbe, où il a organisé et dirigé plusieurs programmes interdisciplinaires et internationaux. Il est auteur de plus de 180 publications parmi lesquelles une vingtaine de livres.

Didier Nectoux

Didier Nectoux est docteur en géologie et ingénieur de l’École des Mines de Paris. D’abord enseignant-chercheur pendant vingt ans à l’École des Mines d’Alès, il est nommé conservateur au musée de Minéralogie des Mines Paris-Tech en 2012. En 2013, il co-écrit l’ouvrage Curiosités minérales (Omniscience).

François-Michel Le Tourneau

François-Michel Le Tourneau, géographe, a arpenté les territoires sauvages d’Amazonie. Chercheur au CNRS, il étudie les usages des espaces par les populations traditionnelles et les évolutions géographiques et régionales, en particulier en Amazonie brésilienne. Entre cartes anciennes, histoires d’explorateurs et ses observations sur le terrain, François-Michel Le Tourneau décrypte les régions tropicales. En juillet 2015, il a participé au raid des 7 bornes pour revoir le tracé de la frontière entre le Brésil et la Guyane française.

Luc Jacquet

Luc Jacquet est venu au cinéma par la porte des sciences, suite à un projet d’études des manchots en Antarctique. Biologiste de formation, le réalisateur construit depuis plus de 20 ans une œuvre centrée sur la nature et le monde sauvage. En 2006, il reçoit l’Oscar du meilleur film documentaire pour La Marche de l’Empereur. Il œuvre par ailleurs à la préservation de la nature, à travers le langage sensible de l’image, avec sa fondation, l’ONG Wild Touch, qu’il crée en 2010.

Stéphane Dugast

Stéphane Dugast rêve d’aventure en caravelle ou dans les steppes mongoles. Il fait vivre les explorateurs du passé à travers son blog Embarquements, et réalise également des films documentaires pour la télévision. Il côtoie les aventuriers d’aujourd’hui au sein de la Société des explorateurs français et affectionne particulièrement les univers polaires et la mer.

Violaine Sautter

Violaine Sautter est géologue et minéralogiste de renom au Muséum national d’Histoire naturelle de Paris, et directrice de recherche au CNRS. Elle collabore également au programme Curiosity sur Mars. Elle est co-investigatrice sur le laser ChemCam (embarqué sur Curiosity). Femme de science, amoureuse des pierres, Violaine Sautter est spécialiste du diamant, de son histoire, et de ses voyages depuis le cœur de la Terre.

Éric Birlouez

Éric Birlouez est ingénieur agronome. Il est aussi sociologue dans son domaine de prédilection, l’alimentation, dont il explore également les dimensions historiques, culturelles et symboliques. En s’intéressant au parcours des denrées alimentaires, l’envie lui est venue de se pencher sur le voyage des épices. Il a publié à ce sujet en 2013 Sur les routes des épices, aux éditions Ouest-France. En 2016 paraît son ouvrage Petites histoires & grandes recettes de la gastronomie française, coécrit avec l’autrice culinaire Isabelle Dreyfus. Éric Birlouez enseigne aussi l’histoire et la sociologie de l’alimentation au sein d’universités et d’écoles d’ingénieurs en France et à l’étranger.

Patrick Saint-Paul

Patrick Saint-Paul est journaliste au Figaro. Après avoir notamment couvert l’Allemagne et le conflit israélo-palestinien, il a été correspondant à Pékin de 2013 à 2016, et est aujourd'hui chef du service international du journal. Son travail de grand reporter en Afrique lui a valu en 2000 le prix Jean Marin des correspondants de guerre. Publié en 2016, son premier livre, Le Peuple des rats, dévoile la face cachée du miracle économique chinois, en se penchant sur le quotidien insalubre des millions de paysans devenus ouvriers et peuplant les bidonvilles invisibles du sous-sol des métropoles.

Frédérique Rémy

Frédérique Rémy, spécialiste des zones polaires, est directrice de recherche au CNRS, dans le domaine de la glaciologie. Entrée au CNRS en 1989, elle est aussi responsable de l’équipe Cryosphère du Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (LEGOS) de Toulouse. Auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire de la glaciologie et les questions polaires, elle porte un intérêt particulier à la vulgarisation ainsi qu’à l’influence de la littérature et de la culture sur l’histoire scientifique.

Christophe Barbraud

Christophe Barbraud a transformé sa passion d’enfance pour les animaux en un réel motif de recherche et d’exploration. Ornithologue et chercheur en écologie au CNRS, il mène au cours de sa carrière de nombreuses missions dans les Terres australes et antarctiques françaises, soutenu par l’Institut polaire Paul-Émile Victor. Ses travaux montrent les transformations causées par l’impact de l’homme sur la démographie animale dans le contexte du changement climatique.

Earle Labor

Earle Labor est le biographe officiel de l’écrivain américain Jack London et le conservateur du Musée Jack London de Shreveport. Né en 1928, il fut longtemps professeur de littérature au Centenary college of Louisiana. Depuis 1974, il consacre l’essentiel de son activité d’écriture à l’auteur de Martin Eden, dont il édite également la correspondance et les nouvelles complètes. En 2013, il fait paraître Jack London: An American Life, ouvrage de référence qui lui vaut le Spur Award de la meilleure biographie.

Chantal Edel

Chantal Edel, spécialiste de l'histoire des explorations et des voyages, a rédigé de nombreux ouvrages sur des régions aussi différentes que le Nil, la Patagonie, le Mékong ou encore le Sahara. Directrice de collection aux éditions Phébus, elle fut également responsable éditoriale de la Guilde européenne du raid, organisation non gouvernementale spécialisée dans l’humanitaire et l’aide au développement.

Jean-Louis Étienne

Jean-Louis Étienne, médecin, s’intéresse depuis les années 1970 à l’influence des conditions extrêmes sur le corps humain. Il a pris part à de nombreuses expéditions en Himalaya, au Groenland et en Patagonie. En 1986, il est le premier homme à atteindre le pôle Nord en solitaire, au terme d’un parcours de 63 jours. Il dirige l’Institut Océanographique de Paris (2007-2008), et multiplie les projets ayant trait à ces régions.

Jean Jouzel

Jean Jouzel, climatologue et glaciologue, mène depuis quatre décennies une recherche mondialement reconnue sur l’évolution du climat polaire. Chercheur au CNRS et directeur de recherche au Commissariat à l’énergie atomique, il fut également vice-président du groupe de travail scientifique du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) des Nations Unies. Il obtient avec les autres spécialistes de ce groupe le prix Nobel de la paix en 2007, pour leur travail sur l’urgence climatique.

Éric Julien

Éric Julien est géographe et diplômé de sciences politiques. Au cours de l’un de ses voyages au coeur de la Colombie, il est sauvé d’un oedème pulmonaire par les Indiens Kogis dont il explorait le territoire. Depuis, il oeuvre à faire connaître ce peuple amérindien en fondant l’ONG « Tchendukua-Ici et Ailleurs » qui lutte également pour la préservation de la biodiversité des régions d’Amérique du Sud.

Sheila Watt-Cloutier

Sheila Watt-Cloutier est une figure emblématique de la lutte pour les droits des Inuits. C’est en constatant l’influence de la pollution et du réchauffement climatique sur le mode de vie traditionnel des Inuits qu’elle s’engage dans le militantisme écologiste. En 2002, elle devient présidente du Conseil circumpolaire inuit, poste qu’elle occupe jusqu’en 2006. Nommée pour le prix Nobel de la Paix en 2007, elle reçoit finalement en 2015 le prix Nobel alternatif pour son travail de protection des peuples autochtones de l’Arctique.

Jean-Christophe Victor

Jean-Christophe Victor, docteur en ethnologie, expert en géopolitique, auteur de nombreux ouvrages dans ces domaines, a fondé et dirigé le Laboratoire d’études prospectives et d’analyses cartographiques (Lépac). Au début des années 1990, il développe et présente l’émission Le Dessous des cartes, diffusée sur Arte et TV5 Monde. Il a co-fondé l’Espace des mondes polaires, qui a ouvert ses portes en février 2017 dans le Jura.

Michel Vergé-Franceschi

Michel Vergé-Franceschi est historien, professeur d’histoire moderne à l’université de Tours et ancien directeur du Laboratoire d’histoire maritime (CNRS) de l'université Paris IV. Il a particulièrement étudié les grandes explorations françaises, anglaises et portugaises du XVe au XVIIIe siècle. Il est l’auteur de nombreux articles et livres, couronnés par plusieurs prix littéraires, et a dirigé des ouvrages collectifs, dont le Dictionnaire d’histoire maritime (Robert Laffont, 2002).

Sylvie Vauclair

Sylvie Vauclair est astrophysicienne et professeur à l’université de Toulouse. Après avoir réalisé deux thèses sous la direction de Hubert Reeves puis d’Evry Schatzman, elle étudie l’évolution des éléments chimiques qui composent la matière de l’Univers depuis le Big Bang. Ses ouvrages à destination du grand public, dont La Nouvelle Musique des sphères (Odile Jacob, 2010), mêlent la science à la musique, sa seconde passion.

Trinh Xuan Thuan

Trinh Xuan Thuan est un astrophysicien américain, professeur d’astronomie à l’université de Virginie et chercheur à l’Institut d’astrophysique de Paris. Francophone, d’origine vietnamienne, il est l’auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation en français sur l’univers et les questions philosophiques qu’il pose, dont La Plénitude du vide (Albin Michel, 2016).

Lindsay Smith

Lindsay Smith est conservatrice à l’observatoire de l’université Harvard. Elle veille sur plus d’un siècle de négatifs du ciel, conservés sur des plaques photographiques en verre, et en supervise la numérisation. Diplômée en Women’s studies, elle tient à préserver et à faire connaître le travail des women computers, assistantes de recherche responsables des calculs auprès des hommes astrophysiciens et dont les découvertes majeures ont trop souvent été occultées.

Joseph Silk

Joseph Silk obtient un doctorat d’astronomie à Harvard en 1968. Professeur d’astronomie et de physique pendant trente ans à l’université de Californie-Berkeley, puis titulaire de la chaire d’astronomie de l’université d’Oxford, il est chercheur à l’Institut d’Astrophysique de Paris – université Pierre et Marie Curie et titulaire de la chaire d’astronomie du Gresham College de Londres. Ses travaux de cosmologiste portent sur la jeunesse de l’Univers, la matière sombre et la naissance des galaxies.

Francis Rocard

Francis Rocard est astrophysicien, responsable des programmes d’exploration du système solaire au Centre national d’études spatiales (CNES). Il a participé à de nombreuses missions d’exploration de Mars en coopération entre l’Agence spatiale européenne (ESA) et la NASA. Il a supervisé la mission Rosetta, sonde d’exploration qui, après dix ans de voyage, a posé l’atterrisseur Philae sur la comète Tchoury en novembre 2014.

Michel Pierre

Michel Pierre, historien agrégé, est également diplômé en histoire de l’art et en archéologie. Sa fréquentation du Sahara et du Sahel est liée à de nombreux séjours et missions, notamment diplomatiques, dont plusieurs années à l’ambassade de France à Alger. Par ailleurs spécialiste d’histoire coloniale et d’histoire pénale, il est l’auteur de nombreux ouvrages dont Sahara - Le Grand récit (Belin, 2014).

Arnaud Morvan

Arnaud Morvan, docteur en anthropologie sociale et ethnologie est également commissaire d’exposition. Il soutient sa thèse en 2010 à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et à l’université de Melbourne (Australie). Il consacre ses recherches aux arts aborigènes australiens, dans leur rapport au rituel et à la mémoire.

Claude-Samuel Lévine

Claude-Samuel Lévine est compositeur et interprète. Il joue des ondes Martenot et du thérémine, deux des plus anciens instruments de musique électronique. Il a participé à la diffusion de la musique composée par ces instruments. Il a écrit la partie musicale de La Nouvelle Musique des sphères (Odile Jacob, 2013), en collaboration avec l’astrophysicienne Sylvie Vauclair.

Pierre Léna

Pierre Léna est astrophysicien, membre de l’Académie des sciences. Il a œuvré au développement d’outils d’observation des astres et est notamment à l’origine d’améliorations considérables de la qualité des images données par les grands télescopes, en corrigeant les effets fâcheux de l’atmosphère terrestre. Depuis 1996, il milite pour la rénovation de l’offre scientifique dans l’éducation primaire avec la fondation de coopération scientifique La main à la pâte.

Anne-Marie Lagrange

Anne-Marie Lagrange est astrophysicienne, directrice de recherche CNRS à l’Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble. Spécialiste dans l’étude des systèmes planétaires extrasolaires, elle a notamment découvert en 2008, par imagerie directe, une planète gravitant autour de l’étoile Beta Pictoris. Lauréate de la médaille de bronze du CNRS en 1994 et du prix Irène Joliot-Curie en 2011, elle est aujourd’hui membre de l’Académie des sciences.

Michèle Kahn

Michèle Kahn commence sa carrière d’écrivain en publiant pour les enfants. Elle diversifie ensuite son œuvre et se consacre à la littérature pour adultes. Ses romans historiques font voyager ses lecteurs sur tous les continents. Elle est notamment l’auteur de Shanghai-la-juive (1997), Cacao (2003), La Clandestine du voyage de Bougainville (2014), Un soir à Sanary (2016) et Loin de Sils-Maria, la prodigieuse ascension de Johann Josty (2018).

Maxime Guitton

Maxime Guitton était responsable du service de Soutien à la création au Centre national des arts plastiques (CNAP) à Paris jusqu’en 2017. Il exerce par ailleurs des activités de programmation musicale entre lieux indépendants et institutions, qui l’ont amené à intervenir dans de nombreuses écoles et centres d’art. Il a programmé, en 2015, un cycle de conférences, projections et pièces sonores au Muséum national d’Histoire naturelle intitulé Montagnes : la terre exhaussée.

Christophe Galfard

Christophe Galfard étudie la physique théorique et les mathématiques avancées à Cambridge sous la direction de Stephen Hawking. Figure active de la vulgarisation, il est notamment l’auteur de la trilogie du Prince des nuages qui propose aux enfants une approche scientifique du monde à travers une histoire d’aventure. Son livre L’Univers à portée de main, paru en 2015 chez Flammarion, décrit l’Univers tel qu’il est connu aujourd’hui; il connut un succès international. En 2017 paraît E=mc2 : l’équation de tous les possibles (Flammarion).

Alain Dupas

Alain Dupas est expert dans les domaines des politiques, des technologies et des programmes aérospatiaux. Physicien, il fut chargé d’études au Centre national d’études spatiales (CNES) de 1981 à 2003 et est aujourd’hui expert pour le domaine aérospatial auprès de la Banque européenne de reconstruction et de développement. Il est l’auteur de nombreux livres dont La Nouvelle Conquête spatiale (Odile Jacob, 2010) et Demain nous vivrons tous dans l’espace (Robert Laffont, 2011).

Françoise Combes

Françoise Combes est astrophysicienne et professeur au Collège de France. Ses recherches approfondissent la connaissance de la dynamique et des interactions des galaxies à travers notamment l’étude de plusieurs modèles de matière noire, clé de voûte de la formation des galaxies. Elle étudie aussi les composantes du milieu interstellaire des galaxies, comme le gaz moléculaire, véritable berceau des étoiles, en découvrant ainsi de nombreuses molécules.

Jean-Marc Bonnet-Bidaud

Jean-Marc Bonnet-Bidaud est astrophysicien au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA). Ses recherches portent sur les derniers stades de la vie des étoiles et l’étude des astres denses de l’Univers, mais il s’intéresse également à l’histoire de l’astronomie ancienne, notamment en Afrique et en Chine. Il a été commissaire de plusieurs expositions sur l’astronomie, notamment au Palais de la découverte et à la Cité des sciences à Paris.

Aurélien Barrau

Aurélien Barrau est astrophysicien, spécialiste de la cosmologie. Ses travaux portent notamment sur la physique des astroparticules, sur les trous noirs et sur la nature de la matière noire. Il participe à l’expérience AMS, qui étudie avec une précision inégalée les rayons cosmiques depuis la Station spatiale internationale, et travaille sur le projet de télescope LSST qui permettrait de faire avancer les connaissances sur l’expansion cosmologique.